Dédé l’Abeillaud ne sera pas président cette fois-ci

Durée de lecture : 2 minutes

14 mars 2012 / David Derrien

« Semer, s’aimer, essaimer »


Après maintenant 6 mois d’engagement, j’annonce le retrait de Dédé l’Abeillaud aux élections présidentielles. Le soutien des 360 élus locaux n’a pas suffi dans la course à l’investiture suprême, mais nous sommes riches de toutes les rencontres faites et des liens tissés pour l’avenir.

Si nous nous sommes lancés dans cette aventure, c’était pour mettre en lumière tous ceux et celles qui œuvrent pour notre survie sur cette planète.
Et ils sont indéniablement plus nombreux que les 500 signataires nécessaires !!!

Les différents déplacements effectués lors de cette campagne et les retours sur le blog ont révélé l’important intérêt des Français pour le maintien d’une biodiversité riche, variée et nécessaire. Nos concitoyens ont bien compris que leur vie future, et à fortiori, celle de leurs enfants, est en jeu.

Devons-nous laisser la planète, ou plus localement notre environnement, s’étioler, voire disparaître, sous les coups de boutoir d’une économie globalisée, méprisante et déshumanisée ? Car en défendant la diversité biologique, et notamment les abeilles, nous défendons l’espèce humaine.
Nous espérons qu’à travers nos engagements, la réflexion environnementale ait pu s’accroître, ou naître tout simplement. Il n’est jamais trop tard !

Dédé l’Abeillaud n’est pas un clown ! Dédé l’Abeillaud n’est pas un charlatan !
Dédé l’Abeillaud est un révélateur, un lanceur d’alerte !

Ce n’est qu’un début, continuons le combat environnemental et social !

Dédé l’Abeillaud poursuivra donc sa lutte sur tous les fronts. Le buzzz de son kazoo résonnera dans les campagnes, bretonnes principalement, et partout où on le sollicitera. Dédé l’Abeillaud va essaimer !

Gare à vous pollueurs ! Une multitude d’Abeillauds vous surveille désormais aux quatre coins de la France... et d’ailleurs !

Au terme de cette campagne, dédé l’Abeillaud tient à remercier vivement ses deux plus proches collaborateurs : Mélisandre SALOMON, et Alain DAVID, militants actifs.

Marcel de la gare, auteur de truculents dessins.
Philippe BODARD, maire de Mûrs-Erigné (49), conseiller général et ardent écologiste, et tous les élus qui ont été attentifs à la candidature de dédé l’Abeillaud.
La FFAP ( Fédération Française des Apiculteurs Professionnels), pour son soutien financier.
Les Faucheurs Volontaires.

Et tous les apiculteurs qui se sont mobilisés auprès d’élus locaux.
Les médias pour leur interpellation et leurs relais auprès de la population.

A bientôt

BZZZZ BZZZZ BZZZZ

Dédé L’ABEILLAUD
David DERRIEN

Candidat aux élections présidentielles 2012

Semer, s’aimer, essaimer



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Communiqué de presse de Dédé l’Abeillaud

Ecouter aussi : Clément Wittmann, pourquoi êtes-vous candidat de la décroissance à l’élection présidentielle ?

23 septembre 2019
Sous les lacrymogènes, la convergence entre mouvement climat et Gilets jaunes s’est opérée
Reportage
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Brèves
21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête