Delanoë veut filmer les Parisiens

Durée de lecture : 2 minutes

28 novembre 2009 / Utopia

Mais qu’ont-ils dans la tête, les « socialistes » ? Delanoë se fait le supplétif du préfet de police et veut installer des caméras de surveillance dans la capitale.


Pendant que Nicolas Sarkozy réveille les électeurs du Front National sur fond de déclarations sécuritaires en vantant les mérites de la vidéosurveillance, le maire de Paris, Bertrand Delanoë répond positivement en proposant au Conseil de Paris la mise en service de plus de 1000 caméras de surveillance dans les rues de la capitale !

Cette mesure liberticide prise conjointement avec le Préfet de Police a été condamnée notamment par les élus Verts parisiens qui ont déposé 1000 amendements mettant en avant :
- Le caractère inefficace de cette décision concernant la lutte contre la délinquance,
- Son coût exorbitant : 5 millions d’euros de contribution pour la Ville et un manque à gagner de 60 millions d’euros sur 15 ans par exonération des droits de voierie.

De nombreuses associations, réunies au sein du Collectif Démocratie et Libertés, http://www.paris-sans-videosurveill..., dénoncent avec raison « la mise en place d’un contrôle généralisé des individus, sans avoir aucune garantie sur l’utilisation des images enregistrées ».

Utopia, mouvement transparti de gauche, présent aussi bien au PS, au Parti de Gauche, que chez les Verts, invite les militants de tous les partis de gauche à interpeller leurs dirigeants au niveau local et national pour que soit condamnée cette décision sécuritaire.

Delanoë, serait-il devenu le « bras armé » (de caméras) de Sarkozy à Paris ? UTOPIA dénonce cette mesure électoraliste, inefficace et dangereuse, contraire aux valeurs que nous défendons.

Nous invitons également tous les citoyens à se mobiliser en interpellant leurs élus afin que s’organisent localement des débats citoyens autour de ces questions de liberté et de sécurité.

A l’heure où pèsent pour les plus défavorisés des menaces sur le logement, à l’heure où les libertés fondamentales comme le droit d’asile ou l’accueil des étrangers sont bafouées, il est urgent de changer de perspective dans l’analyse du droit à la sécurité et des réponses citoyennes à y apporter.

Utopia interpelle les partis et les citoyens et invite au débat, à la vigilance et à la mobilisation.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.mouvementutopia.org/blog....

Infos : http://www.paris-sans-videosurveill...

Ecouter aussi : Pourquoi être contre la vidéosurveillance ? http://www.reporterre.net/spip.php?...

14 novembre 2019
Le mystère de la mort d’abeilles près d’un champ expérimental de Bayer-Monsanto
15 novembre 2019
Une taxe carbone « juste » pour concilier justice fiscale et écologie
15 novembre 2019
« Le maintien de l’ordre vise à terroriser et décourager en infligeant des blessures graves »




Du même auteur       Utopia