Des acteurs pour le climat hors du giron des États

Durée de lecture : 1 minute

21 février 2019 / Valéry Laramée de Tannenberg

Dans « Agir pour le climat », Valéry Laramée de Tannenberg décrit le rôle grandissant de nouveaux acteurs non-étatiques qui se mobilisent pour climat pour des raisons éthiques comme de profit.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Depuis plus d’un quart de siècle, diplomates et experts de près de 200 pays réfléchissent aux moyens de ralentir le réchauffement climatique. L’Accord de Paris, signé en 2015 à l’issue de la COP21, en est l’aboutissement le plus visible.

Mais, devant la lenteur des avancées et la croissance des émissions de gaz à effet de serre, de nouveaux acteurs interviennent aujourd’hui et modifient les rapports de force : le monde de l’entreprise et de la finance, des collectivités, des ONG, des juristes et des avocats, sans oublier les organisations philanthropiques aux moyens quasi illimités et aux motivations parfois troubles.

Ces nouveaux acteurs — non étatiques — se mobilisent aussi bien pour des raisons d’ordre éthique que par intérêt bien compris. Ils disposent d’un formidable potentiel pour infléchir les politiques internationales, et leurs initiatives commencent à donner des résultats concrets.


  • Agir pour le climat. Entre éthique et profit, de Valéry Laramée de Tannenberg, éditions Buchet Chastel, 20 février 2019, 144 p., 12 €.

18 septembre 2019
Naomi Klein : « Nous entrons dans l’ère de la barbarie climatique »
Entretien
19 septembre 2019
Week-end féministe à Bure : « Le nucléaire est un monstre du patriarcat »
Entretien
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage




Du même auteur       Valéry Laramée de Tannenberg