Des écolos inquiets des éoliennes dans le Bourbonnais

Durée de lecture : 3 minutes

13 mai 2009 / Fédération Allier Nature

Les éoliennes se multiplient sans concertation. Les écologistes de l’Allier demandent une remise à plat et la suspension des ZDE.

Eoliennes : la Fédération Allier Nature demande une concertation positive et la suspension du processus de création des ZDE

Une circulaire en date du 26 février 2009 concernant la planification du développement de l’énergie éolienne adressée aux Préfets de région par le Ministre chargé de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire et la Secrétaire d’Etat chargée de l’écologie précise que « le développement des éoliennes doit être réalisé de manière ordonnée, en évitant le mitage du territoire, de sorte à prévenir les atteintes aux paysages, au patrimoine et à la qualité de vie des riverains » et qu’il est « nécessaire d’améliorer le processus de concertation locale. »

Actuellement, dans l’Allier, de multiples collectivités territoriales (dont 16 communautés de communes) définissent des zones de développement de l’éolien (ZDE) sans concertation ni cohérence et avant même que ne soit élaboré le schéma régional des énergies renouvelables prévu à l’article 17 du projet de loi de programme relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement. L’élaboration des ZDE est suivie de la création systématique de mouvements de contestation contre des projets réels, présumés ou inventés d’implantation d’éoliennes industrielles.

La Fédération Allier Nature (FAN) réaffirme la position générale du mouvement associatif fédéré par FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT en faveur de l’éolien. Il faut le considérer comme un élément d’un bouquet énergétique propre et inépuisable : cet éventail d’énergies nouvelles et renouvelables combiné avec une autre gestion de l’énergie axée sur la sobriété (économies d’énergies, isolation...) et l’efficacité (lutte contre les gaspillages, recherche et développement de matériels performants...) pourront permettre de sortir de l’aberration environnementale et économique qu’est le nucléaire. Cependant, la FAN s’inquiète des risques et nuisances liés à l’implantation d’éoliennes : atteinte à la qualité et au cadre de vie des citoyens ; important mitage des zones rurales ; impact sur le paysage et sur la biodiversité.
C’est pourquoi elle exige une réflexion régionale approfondie et le respect de la démocratie en vue de l’intérêt général.

En conséquence :

Premièrement, la FAN demande au Préfet de région la mise en place immédiate de l’instance de concertation régionale dont la constitution est demandée par la circulaire ministérielle et aux élus locaux la mise en œuvre d’une vraie concertation locale.

Deuxièmement, la FAN requiert des services de l’Etat et des collectivités territoriales la suspension du processus de création des ZDE en attendant l’adoption des lois « Grenelle de l’environnement » et la définition du futur schéma régional des énergies renouvelables, indispensable outil de planification.
La FAN est prête à œuvrer pour une concertation positive, laquelle doit d’ailleurs inclure une réflexion sur les autres énergies renouvelables.


Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.alliernature.asso.fr/

29 juillet 2019
L’été, au loin
La vie de Reporterre
24 juillet 2019
Greta Thunberg tente de secouer les députés... qui ratifient le Ceta
Info
27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative




Du même auteur       Fédération Allier Nature