Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Des élus sous contrôle ADN ?

Francine Bavay, élue Verte au conseil régional d’Ile de France, a participé à des actions de fauchage volontaire contre les OGM. Et la voilà convoquée par la justice pour un prélèvement de son ADN… Elle refuse, avec le soutien de la région.

L’Exécutif régional, sous la présidence de Jean-Paul Huchon, tient à exprimer toute sa solidarité avec Francine Bavay, vice-présidente verte de la Région Ile-de-France chargée du développement social et de la santé. Francine Bavay a en effet reçu, mercredi 16 janvier, une convocation pour prélèvement d’ADN, dans la continuité des poursuites judiciaires entamées à Orléans en juin 2006 à l’encontre de Francine Bavay et de 49 autres faucheurs volontaires de maïs génétiquement modifiés. Cette convocation intervient après que l’Etat français a enfin décidé l’activation de la clause de sauvegarde contre la dissémination des OGM, donnant ainsi raison à ceux qui ont manifesté leur inquiétude et ont ainsi éveillé les consciences à la réalité d’un risque désormais reconnu par l’autorité publique. Rappelons que la Région s’est déclarée « Région sans OGM » en octobre 2004. L’Exécutif régional demande l’amnistie des infractions liées au fauchage volontaire et s’indigne de l’élargissement dangereux pour les libertés individuelles du champ d’application du texte créant le fichier national automatisé des empreintes génétiques. Il demande que la procédure de prélèvement d’ADN soit immédiatement interrompue à l’encontre de l’ensemble des faucheurs parmi lesquels Francine Bavay.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende