Deux portraits de Macron décrochés dans des mairies basques

Durée de lecture : 2 minutes

19 mars 2019



Ce mardi 19 mars, deux groupes de l’association écologiste basque Bizi ont réalisé 2 actions simultanées à Mauléon et Saint-Jean-Pied-de-Port (Pyrénées Atlantiques). Ils ont emporté le portrait officiel d’Emmanuel Macron dans les deux mairies. Ils ont laissé à leur place un message « Climat, Justice sociale... Où est Macron ? », et entendent ainsi « marquer le vide de la politique du Président sur les questions du dérèglement climatique et des injustices sociales », ont-ils précisé dans un communiqué.

Ces actions portent à 26 le nombre de portraits du président Macron symboliquement décrochés « pour protester contre le décrochage par la France des objectifs de limitation du réchauffement climatique adoptés dans l’Accord de Paris ». Des actions non-violentes du même type se sont en effet multipliées en France depuis plusieurs semaines, malgré les gardes-à-vue, les perquisitions et même l’annonce de trois procès les 26 juin, 2 et 11 septembre où seront jugés dix membres d’Action Non-Violente COP21.

Les militants de Bizi ont laissé sur place une lettre destinée aux maires des deux communes visées, dont voici quelques extraits : « Notre action non-violente a été menée à visage découvert, est assumée publiquement et ne vise pas votre commune en particulier, mais le Président de la république et son gouvernement (...) L’État français a porté et signé l’Accord de Paris lors de la COP21 en 2015 pour contenir le réchauffement climatique d’ici 2100 en dessous des +2°C et poursuivre ses efforts pour limiter la hausse à 1,5°C. Quatre ans après, la France ne respecte toujours pas ses engagements ; pire, les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter (...) Les conditions de vie civilisées sur Terre sont en jeu (...) Le secrétaire général de l’ONU a encore averti il y a quelque mois "Si nous ne changeons pas d’orientation d’ici 2020, nous risquons [...] des conséquences désastreuses pour les humains et les systèmes naturels qui nous soutiennent" et insiste : "il est impératif que la société civile [...] demande des comptes aux dirigeants". C’est ce que nous faisons (...). »

- Source : courriel de Bizi.





Lire aussi : Cinq activistes en garde à vue pour avoir décroché un portrait de Macron


19 octobre 2020
A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
"Nous refusons le couvre-feu", écrivent des « cerveaux non disponibles »
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les sans-papiers en marche vers l’Élysée
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2020
Les gendarmes ont expulsé la Zad du Village du Peuple, près de Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
Première action du collectif La Ronce contre les lobbies du sucre
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
L’expansion du commerce en ligne pourrait détruire plus d’un million d’emplois aux États-Unis
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Le gouvernement interrogé à l’Assemblée nationale sur les masques toxiques
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Total : des salariés ont bloqué la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
La Zad de Roybon expulsée par les forces de l’ordre
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les catastrophes naturelles ont doublé en 20 ans sous l’effet du réchauffement climatique
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les députés examinent un budget 2021 « décevant d’un point de vue écologique »
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les citoyens de la Convention climat demandent un « engagement formel » à M. Macron
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
EDF assigné en justice pour ses activités au Mexique
Lire sur reporterre.net
12 octobre 2020
Des aides publiques massives pour le CAC40, sans contrepartie
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
12 octobre 2020
Les voitures SUV roulent à contresens de l’histoire
Enquête
19 octobre 2020
A Grenoble, les jardins de la discorde
Info
17 octobre 2020
On traite les pauvres comme on traite la nature : mal
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Climat