EN BÉDÉ - La Zad, une vie de lutte

Durée de lecture : 2 minutes

19 mars 2019 / Thomas Azuélos et Simon Rochepeau

Thomas Azuélos et Simon Rochepeau, dans « La Zad », font le récit en bande dessinée de la vie à la Zad de Notre-Dame-des-Landes en lutte, hors des partis et des mouvements traditionnels, contre l’aménagement capitaliste du territoire et pour défendre d’autres manières de vivre.

  • Présentation du livre par son éditeur :

En 2000, l’ancien projet d’aéroport du Grand Ouest est réactivé dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.

En 2009, après tous les recours juridiques imaginables, des habitants envisagent de s’opposer physiquement au démarrage des travaux et lancent l’appel des « habitant-e-s qui résistent ». Des centaines de jeunes gens de la France entière, issus des luttes politiques écologiques, antiautoritaires ou à la recherche de modes de vie alternatifs, commencent à venir s’installer sur la zone promise aux grands travaux.

Le 16 octobre 2012, le gouvernement Ayrault lance « l’opération César » qui a pour but d’évacuer, par la force, Notre-Dame-des-Landes et d’en chasser les occupants qui s’opposent au projet de construction de l’aéroport.

Le 17 janvier 2018, le projet est officiellement abandonné. Entre ces deux dates, les zadistes résistent, s’organisent collectivement, cultivent, avec l’aide des paysans restés sur place, des terres dans le bocage, rêvent d’une autre façon de vivre : « Nous sommes une armée de rêveurs (rêveuses) et pour cette raison nous sommes invincibles. »

  • Qui sont vraiment les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ? Que veulent-ils ? Comment vivent-ils ?
    Embarqués pendant de longues semaines à leurs côtés, les auteurs ont choisi une fiction documentée pour rendre compte, au plus près, de la réalité de la vie sur la ZAD. Le récit de Thomas Azuélos et Simon Rochepeau est celui d’une lutte, hors des partis et mouvements traditionnels, contre l’aménagement capitaliste du territoire et pour défendre d’autres manières de vivre.
  • La Zad. C’est plus grand que nous, de Thomas Azuélos et Simon Rochepeau, éditions Futuropolis, mars 2019, 208 p., 25 €.

DOSSIER    Notre-Dame-des-Landes

13 novembre 2019
Angélique Huguin : « Je continue de lutter parce que c’est une manière de rester debout »
14 novembre 2019
La démocratie renaîtra à l’échelle locale
14 novembre 2019
Le mystère de la mort d’abeilles près d’un champ expérimental de Bayer-Monsanto


Dans les mêmes dossiers       Notre-Dame-des-Landes