Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

EPR de Penly : l’enquête publique attendra

Malgré Fukushima, le gouvernement voudrait lancer rapidement l’enquête publique sur un projet de réacteur EPR à Penly. Le le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire lui suggère d’attendre.


Suite à la saisine de Robin des Bois, le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire (HCTISN) met en garde le gouvernement sur le lancement anticipé de l’enquête publique sur le projet EPR de Penly en Haute Normandie. Robin des Bois est membre du Haut Comité. L’avis est disponible sur le site Internet du Haut Comité, après que tous les ministres concernés en aient été informés.

L’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire), l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) et le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) ont approuvé cet avis et considèrent que le lancement dès le mois d’octobre de l’enquête publique tel qu’il est souhaité par EDF, le ministre de l’Industrie et le préfet de Haute Normandie ne serait pas compatible avec le calendrier des Evaluations Complémentaires de Sûreté dîtes « stress-tests ».

Ces évaluations ont été déclenchées après l’évènement de Fukushima à la demande du Premier Ministre et le Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire y est étroitement associé. Les conclusions de ces travaux ne seront pas rendues avant la fin de l’année.


Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende