Eco-Sexe, quand l’écologie flirte avec le queer, à Paris

Durée de lecture : 1 minute


Le vendredi
18
mars


Après le Climat mis à nu, organisé lors de la COP 21, série de lectures-performances-effeuillages autour du dérèglement climatique, le mouvement PANZY, ex Lgbti pour le climat, vous présente son premier événement de l’année : Eco-sexe, quand l’écologie flirte avec le queer !

A défaut d’aller câliner les arbres et de se dénuder dans l’eau cristalline du Canal (peut-être un jour, qui sait…), nous ouvrons un cycle de réflexion et de débats autour des écologies queer au Point Ephémère.

En présence d’ISABEL CARLIER, sera projeté et commenté le documentaire

« Goodbye Gauley Mountain »

de BETH STEPHENS et d’ Annie Sprinkle, réalisatrice et artiste féministes pro-sexe, sur les techniques dévastatrices d’extraction minière dites « Mountain Top Removal ».

Isabel Carlier est directrice de « Bandits-Mages », association consacrée aux arts visuels et cinématographiques d’essai située à la Friche l’Antre-Peaux, à Bourges.
C’est en 2013 qu’elle rencontre Beth Stephens et Annie Sprinkle, s’ensuit alors la préparation d’un documentaire sur le couple dont elle nous parlera également.

Que vous soyez initié.e.s, militant.e.s ou non, ce sera l’occasion de revenir et d’échanger ensemble sur le mouvement et ses orientations bourgeonnantes en ce début printanier afin de faire germer vos réflexions et envies d’engagement.

Le vendredi 18 mars à 19 h 30 au POINT ÉPHÉMÈRE
200 quai de Valmy, 75010 Paris

Source : Facebook


19 novembre 2019
« Si Julian Assange n’est pas protégé, cela marquera la fin des ­libertés individuelles »
18 novembre 2019
Gilets jaunes, un an : une féroce répression contre l’union des colères
18 novembre 2019
À la convention citoyenne pour le climat, les participants débattent aussi de la justice sociale