Ecologie et politique. Chine

Durée de lecture : 2 minutes

6 novembre 2013 / par villalard

Écologie & politique n° 47
Les écologies politiques aujourd’hui : Chine


Après trente ans d’une croissance économique avoisinant les 10% par an, la Chine butte désormais sur la limite environnementale. Tous les milieux sont touchés : 70% des lacs, rivières et fleuves de Chine sont trop contaminés pour un usage agricole et domestique, comme pour abreuver les animaux, et 760 000 personnes meurent prématurément chaque année de la pollution de l’air et de l’eau.

Quant à la pollution des sols, il s’agit d’une information classée secret d’État ! On dénombre pratiquement 500 « villages du cancer » dans lesquels le taux de personnes atteintes est plusieurs dizaines de fois supérieur à la moyenne nationale. Naturellement, ce sont les citoyens les plus modestes qui payent le prix fort à cette détérioration de l’environnement. D’où les protestations que l’on compte désormais par dizaines de milliers chaque année.

L’objet de ce numéro est d’analyser comment la « question écologique » fait son chemin au sein de la société civile et des sphères de pouvoir de l’empire du Milieu, et cela quelques mois après le changement d’équipe dirigeante à Pékin.

Sommaire

Dossier dirigé par Jean-Paul Maréchal

L’écologie politique en Chine, Jean-Paul Maréchal (Université de Rennes)

L’éveil vert de la société chinoise ?, Marie-Hélène Schwoob (CERI)

La Chine et les technologies vertes : vers un dilemme de sécurité ?, Emmanuel Meneut (Institut catholique de Paris)

L’irruption de la nature à Canton. Entre ONG, État et normes globales, Monique Selim (IRD-Université Paris 1)

Pékin face au défi de l’élaboration d’un nouveau régime climatique mondial, Jean-Paul Maréchal

La Chine face au changement climatique : quelle(s) politique(s) ?, Giulia C. Romano (CERI)

La justice environnementale comme équité. La politisation des conflits environnementaux en République populaire de Chine, Richard Balme (Centre d’études européennes de Sciences Po)

L’écologie, Confucius et la démocratie : critique de la rhétorique chinoise de « civilisation écologique », Gwennaël Gaffric (Doctorant Université Jean Moulin Lyon 3), Jean-Yves Heurtebise (CEPERC et Université de Stanford)


Écologie & politique, n° 47, 2013. "Les écologies politiques aujourd’hui (5) Chine", Presses de Sciences Po, 196 pages, 23,00 €




Source : Presses Sciences Po

Consulter par ailleurs : La bibliothèque de Reporterre

18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
20 juillet 2019
Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant
Enquête
3 juillet 2019
Ceta, Mercosur : les accords de libre-échange donnent le pouvoir aux multinationales
Info


Du même auteur       villalard