Écologie, pauvreté, migrants : débat sur les municipales, à Paris

Durée de lecture : 1 minute


Le lundi
3
février


L’objectif de ce débat est d’interroger les représentants des principales
listes candidates aux élections municipales à Paris en mars 2020 (4 ou 5),
sur leur implication vis-à-vis des trois sujets : pauvres, migrants,
conversion écologique.

En effet, les mouvements organisateurs des ateliers de la verrerie sont
fortement interpellés par les situations de précarité et d’indignité des
personnes démunies qu’ils accompagnent sur le terrain, et par l’exigence
d’une conversion écologique qui se traduise dans les
modes de vie individuels et collectifs. Ils sont aussi particulièrement
marqués par l’encyclique Laudato Si du Pape François lorsqu’il appelle à
une écologie intégrale, écoutant « tant la clameur de la terre que la
clameur des pauvres ».

L’engagement des actions publiques locales sur ces questions semble rester
trop timide jusqu’à présent. Le but de la soirée-débat sera donc
d’attirer l’attention des candidats et des futurs élus sur ces sujets
prioritaires. Leur interpellation s’appuiera notamment sur les propositions
de la campagne « villes accueillantes » du CCFD et des mesures du Pacte
pour la Transition issu de 50 ONGs.

Parmi les intervenants figureront les têtes de listes David Belliard (EELV),
Anne Hidalgo ou Ariel Weil (PS), Cédric Villani (LREM) et des
représentants de Benjamin Griveaux (LREM) et Rachida Dati (LR). Ce
débat sera animé par Pascale Tournier, rédactrice en chef adjointe du
journal La Vie.

Lundi 3 février à 19 h, 104 rue de Vaugirard 75006 Paris, entrée libre.

DATE
03/02/2020

LIEU
de 19 à 21H au Forum 104 (104 avenue de Vaugirard, M° St Placide ou Montparnasse)
C’est un lieu d’accueil des spiritualités sous différentes formes (prières, méditation, relation à la nature..)


8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien
21 février 2020
Les alliances troubles d’Europe Écologie-Les Verts aux municipales
Tribune
20 février 2020
Les travailleurs du soin, malades du néolibéralisme
Enquête