Eh, stupides candidats, vous oubliez le changement climatique !

Durée de lecture : 4 minutes

18 janvier 2012 / Jean Sireyjol

La campagne présidentielle se focalise sur l’économie, comme si l’écologie n’avait pas d’importance. Et pendant que Sarkozy embauche Claude Allègre, Hollande accepte le projet de Notre Dame des Landes.


Et le climat !
« Sommes-nous trop stupides (1) ? »

« It’s the economy, stupid  », c’est par cette formule que Bill Clinton expliquait sa surprenante victoire en 1992 contre le président sortant Georges Bush (le père, pas le W) qui n’aurait pas assez parlé d’économie pour obtenir sa réélection. Pour l’élection présidentielle qui nous intéresse en France, le conseil de Bill Clinton est scrupuleusement suivi et, de l’économie, on en parle largement ; pas un jour sans triple A, TVA sociale, réduction du déficit, etc..

Loin de nous l’idée que l’économie soit un sujet secondaire, mais depuis 1992 notre connaissance du monde a bien progressé et en particulier la crise climatique est apparue (2) comme la menace majeure pour l’avenir immédiat de nos sociétés, avec l’épuisement des ressources naturelles et le pic pétrolier au revers de la même médaille.

Et face à cette crise climatique, face à l’échec des négociations de Durban montrant l’incapacité des dirigeants du monde à trouver une solution, que disent nos candidats ?

RIEN !

S’ils ne disent rien, c’est probablement parce qu’ils pensent qu’on n’est pas capable de comprendre la gravité de la situation, qu’on n’est pas capable d’accepter les efforts demandés par les experts du GIEC, diviser par 4 nos émissions de gaz à effet de serre, ce qui veut dire nous libérer des énergies fossiles, un changement profond de société. Nous serions trop stupides pour comprendre ce message.

C’est bien ce que nous fait dire Nicolas Sarkozy qui vient d’embaucher Claude Allègre, le french mammouth imposteur climatique, comme conseiller spécial dans son équipe de campagne.

Quel merveilleux aboutissement du Grenelle de l’Environnement ! En 5 ans passer de Nicolas Hulot à Claude Allègre, voilà une évolution force 9 sur l’échelle Beaufort de la stupidité.

Quant à François Hollande, il nous propose « Le changement c’est maintenant ! » Tout à fait d’accord François, le changement climatique c’est Ici et Maintenant. Pas plus tard que le 23 décembre 2011, Meteo France nous annonçait que l’année 2011 allait battre le record d’année la plus chaude jamais mesurée en France.

Mais lui-même, quel message de changement nous propose-t-il en continuant de soutenir le projet d’aéroport Notre Dame des Landes porté par Jean Marc Ayrault, maire de Nantes et membre important dans l’organigramme de campagne de François Hollande ?

Ils veulent construire un aéroport gigantesque (la surface au sol sera celle de celui de Heathrow à Londres) à coté de Nantes desservie par le TGV, quand le TGV émet 10 fois moins de gaz à effet de serre par kilomètre-passager transporté que l’avion. Alors qu’il faut diviser par 4 nos émissions de CO2, on s’entête dans un projet qui va les multiplier par 10 ? Peut-on imaginer un projet avec une telle concentration de stupidité ?

Eh bien si ! On l’a fait nous autres en Aquitaine avec l’autoroute Langon Pau. Stupidité écologique de développer le transport routier alors qu’il faut diviser par 4 nos émissions de CO2 (on se répète mais les faits, comme la science, sont têtus). Stupidité économique avec une fréquentation famélique qui fera que ce sera à nous contribuables de combler par l’impôt les recettes manquantes pour le partenaire privé.

Et on se propose de continuer dans la même voie avec le projet du Grand Stade à Bordeaux…

Alors nous citoyens de Bordeaux et de la région, allons nous stupidement continuer à rester passif et les laisser faire ? Même si décerner des prix de stupidité nous ferait rire un peu, la situation nécessite qu’on fasse beaucoup plus et qu’on agisse : et si nous individuellement on ne le fait pas, qui le fera à notre place ?

Libérons l’énergie citoyenne qui est en nous. Venons samedi 21 janvier à 14h à la Gare St Jean de Bordeaux, faire la VELORUTION.

.........................................

Notes :

(1) Référence au film « Age of Stupid » (L’Ere de la Stupidité) par Franny Armstrong en 2009, créatrice du mouvement 10 :10 (réduire de 10% en 2010 nos émissions de CO2)

(2) Agence Internationale de l’Energie, rapport 2011.

...........................................

Post-scriptum : Avec le soutien de Vélocité, taca organise la VELORUTION Libérons l’Energie, samedi 21 Janvier, départ 14h, gare St Jean de Bordeaux, direction les Quinconces pour une éolienne humaine avec GreenPeace. Infos taca.asso.fr




Source : Courriel à Reporterre

Jean Sireyjol préside taca (association citoyenne, taca réduire tes émissions de CO2).

Complément d’infos : Une idée similaire, aux Etats-Unis, et en anglais

6 juillet 2019
Reporterre sur Radio Suisse : Amazon, ça suffit
Hors les murs
27 juillet 2019
Compromis ou radicalité, le mouvement écolo cherche sa stratégie
Enquête
27 juillet 2019
Les rendez-vous festifs, écolos et militants du mois d’août
Info




Du même auteur       Jean Sireyjol