En Bretagne, un scénario alternatif permet d’éviter une centrale polluante

12 mars 2013 / Collectif Gaspare




Le Collectif Gaspare (Garantir l’Avenir Solidaire Par l’Autonomie Régionale Énergétique) a été reçu vendredi 8 mars au ministère de l’écologie, avant que le Débat national sur la transition énergétique ne soit décliné en régions.

A cette occasion, le ministère a reconnu que, dans le contexte économique actuel, les CCCG - Centrales à cycle combiné gaz - ne sont pas rentables. Pour preuve, les projets en cours au niveau national sont tous suspendus ou « mis sous cocon ». Seul le projet breton est maintenu, car il sera économiquement profitable pour l’opérateur qui bénéficiera d’une prime fixe annuelle d’État de 40 M€.

De ce fait, l’arrêté ministériel a été signé le 10 janvier, essentiellement pour des raisons juridiques, et non techniques, d’après le ministère.

Par ailleurs, Gaspare a été informé que le Préfet de Région a demandé à RTE - Réseau de transport d’électricité - d’étudier le Scénario électrique alternatif breton du Collectif pour y répondre lors de la Conférence bretonne de l’énergie du 22 mars à laquelle Gaspare n’est, à ce jour, pas invité.

Le Collectif a signalé au ministère qu’il avait sollicité un rendez-vous de travail sur ce Scénario auprès des services de l’État et de la région, et qu’il était toujours en attente de réponse.

A l’issue de cette réunion d’échanges, Gaspare a officiellement demandé un moratoire sur le projet CCCG, le temps que le Débat national arrive à ses conclusions et que la prochaine PPI - Programmation pluriannuelle des investissements de production électrique - soit élaborée en 2014 à l’issue du Débat et de la Loi qui en découlera.

Le Collectif a été entendu dans ses demandes et attend les réponses du ministère en espérant qu’il ait été écouté.





Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Collectif Gapsare

Photo : EELV Bretagne

Lire aussi : Bretagne : le gouvernement choisit la centrale à gaz plutôt que l’économie d’énergie

25 février 2017
« Le plan de la France insoumise est animé par l’idée qu’il y a urgence écologique »
Entretien
25 février 2017
Contre le champignon du pêcher, rien ne vaut la coquille d’oeuf
Chronique
27 février 2017
L’Ukraine veut construire une centrale solaire à Tchernobyl
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre