Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

En Lozère, les éoliennes financent un rallye automobile

Qui a dit que les éoliennes servaient à lutter contre le réchauffement climatique ? En Lozère, les élus utilisent les recettes de plusieurs années pour financer un rallye automobile de trois jours


Qui parle de réchauffement ?

Sauf événement inattendu, sept éoliennes de plus seront bientôt à St-Chély d’Apcher, en Lozère, les socles sont construits et le recours engagé par nos amis de l’Aubrac devant le Conseil d’Etat a été rejeté.

Le budget pour organiser le 1er Rallye Terre de Lozère sur la région de Rieutort, Châteauneuf, et Allenc est de 160 000 euros « récoltés » grâce aux collectivités (Région, Département, ville de Mende, Marvejols, Châteauneuf de Randon et communauté de communes Cœur de Lozère) et aux partenaires privés (Source : La Lozère Nouvelle du 24 août 2012, p. 14). Une grande partie de ces 160 000 € représentent donc nos impôts.

Le souci évoqué par les élus demandeurs d’éolien n’est pas le débat énergétique ni le réchauffement de la planète, mais le manque d’argent pour leur commune, ce qui peut paraître légitime, sauf si c’est pour bétonner encore et encore.

Alors qu’une éolienne rapporte en moyenne 11 000 €/an pour l’ensemble des collectivités (retombées fiscales pour causes de nuisances), nos 13 éoliennes lozériennes sont donc utilisées pour le seul financement de ces 3 jours d’amusement pour coureurs automobiles pollueurs non payeurs, ce qui est en complète contradiction avec l’objectif initial des énergies renouvelables.

Les spéciales ont lieu sur l’emplacement même des futurs parcs éoliens, soit une bande du territoire Lozérien allant de Ribennes à Allenc en passant par le lac de Charpal. Comment comprendre que ces territoires soient classés friches industrielles par les promoteurs éoliens et classés sites magnifiques par les promoteurs des courses motorisées.

Je vous invite à regarder la vidéo de présentation de cette course « 1er rallye national Terre de Lozère » sur le Forum du rallye. Nos trois élus sont « convaincants », le plus remarquable étant quand même le Sénateur Maire Alain Bertrand dont la bonne ville de Mende est, chose étrange, à la fois partenaire de la course et de la conférence-débat (climat et biodiversité) animée par Denis Cheissoux ["CO2 mon amour", sur France Inter] le 11 septembre prochain au théâtre de Mende.


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende