En Lozère, les éoliennes financent un rallye automobile

Durée de lecture : 2 minutes

29 août 2012 / Les Robins des bois de la Margeride

Qui a dit que les éoliennes servaient à lutter contre le réchauffement climatique ? En Lozère, les élus utilisent les recettes de plusieurs années pour financer un rallye automobile de trois jours


Qui parle de réchauffement ?

Sauf événement inattendu, sept éoliennes de plus seront bientôt à St-Chély d’Apcher, en Lozère, les socles sont construits et le recours engagé par nos amis de l’Aubrac devant le Conseil d’Etat a été rejeté.

Le budget pour organiser le 1er Rallye Terre de Lozère sur la région de Rieutort, Châteauneuf, et Allenc est de 160 000 euros « récoltés » grâce aux collectivités (Région, Département, ville de Mende, Marvejols, Châteauneuf de Randon et communauté de communes Cœur de Lozère) et aux partenaires privés (Source : La Lozère Nouvelle du 24 août 2012, p. 14). Une grande partie de ces 160 000 € représentent donc nos impôts.

Le souci évoqué par les élus demandeurs d’éolien n’est pas le débat énergétique ni le réchauffement de la planète, mais le manque d’argent pour leur commune, ce qui peut paraître légitime, sauf si c’est pour bétonner encore et encore.

Alors qu’une éolienne rapporte en moyenne 11 000 €/an pour l’ensemble des collectivités (retombées fiscales pour causes de nuisances), nos 13 éoliennes lozériennes sont donc utilisées pour le seul financement de ces 3 jours d’amusement pour coureurs automobiles pollueurs non payeurs, ce qui est en complète contradiction avec l’objectif initial des énergies renouvelables.

Les spéciales ont lieu sur l’emplacement même des futurs parcs éoliens, soit une bande du territoire Lozérien allant de Ribennes à Allenc en passant par le lac de Charpal. Comment comprendre que ces territoires soient classés friches industrielles par les promoteurs éoliens et classés sites magnifiques par les promoteurs des courses motorisées.

Je vous invite à regarder la vidéo de présentation de cette course « 1er rallye national Terre de Lozère » sur le Forum du rallye. Nos trois élus sont « convaincants », le plus remarquable étant quand même le Sénateur Maire Alain Bertrand dont la bonne ville de Mende est, chose étrange, à la fois partenaire de la course et de la conférence-débat (climat et biodiversité) animée par Denis Cheissoux ["CO2 mon amour", sur France Inter] le 11 septembre prochain au théâtre de Mende.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : Courriel à Reporterre

Contact : lesrobins (arobase) viveole.com

Photo : Forum Peugeot

Consulter par ailleurs le Dossier : l’éolien est-il écologique ?

26 juillet 2019
L’association La Bascule, instrument macronien ou outil du changement ?
Enquête
18 juillet 2019
De l’urgence de débattre au sein du mouvement écologiste
Édito
9 juillet 2019
À Marseille, les quartiers nord ont aussi droit aux légumes bios
Reportage




Du même auteur       Les Robins des bois de la Margeride