Énergie renouvelables, un virage à prendre

Durée de lecture : 1 minute

9 octobre 2015

Aujourd’hui, les avancées technologiques permettent de produire de l’énergie à partir des filières renouvelables à un prix équivalent ou moindre que les énergies fossiles, nucléaire compris. La tendance est lourde et tout le monde est d’accord pour dire que l’on va vers du 100 % renouvelables à plus ou moins long terme.

Sortir du nucléaire permet de stopper la production d’une radioactivité mortelle. Se passer du pétrole ou du charbon permet de limiter les émissions de gaz à effet de serre provoquant le réchauffement climatique. Mais vouloir seulement remplacer une énergie par une autre ne change rien au fait que nous sommes en train d’épuiser la planète à grande vitesse.

Notre consommation d’énergie est directement liée à notre consommation de biens matériels. Si nous voulons avoir une démarche écologique, respectueuse des générations futures, nous devons freiner rapidement et fortement nos consommations de matières. Il faut redescendre à un rythme de consommation compatible avec la vitesse de renouvellement de nos ressources. C’est l’enjeu de la décroissance.

Or, force est de constater que dans le milieu des énergies renouvelables, du fait de la mainmise des multinationales, mais aussi d’un mythe de l’énergie propre, les préoccupations portant sur l’efficacité énergétique et la baisse de la consommation sont trop souvent rejetées au second plan. Ce dossier veut rappeler les enjeux à prendre en compte et interpeller sur la direction prise actuellement par ce renouvellement des sources d’énergie.

Découvrir le sommaire.


Silence, n°437, septembre 2015, 48 p., 4,60 euros

Source : Silence


26 février 2020
Pesticides : le Conseil d’État appelé à trancher la question de l’épandage
Info
26 février 2020
Rendez-vous à Nantes pour libérer l’Ouest du béton
Tribune
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien