Epandage de pesticides près d’une école : non-lieu pour les exploitants viticoles

Durée de lecture : 2 minutes

11 septembre 2017 / 9880



Le tribunal de grande instance de Libourne (Gironde) a prononcé, le 4 septembre, un non-lieu envers les deux châteaux viticoles, qui avaient épandu en mai 2014 des pesticides près d’une école à Villeneuve-de-Blaye, soupçonnés de provoquer le malaise de 23 élèves et l’hospitalisation d’une institutrice.

Les exploitations concernées sont le Château Castel La Rose, qui pratique une viticulture conventionnelle, mais aussi le Château Escalette, qui commercialise des vins bios. Elles avaient été mises en examen le 17 octobre 2016 pour « usage inapproprié de produits phytopharmaceutiques », dans le cadre d’une information judiciaire ouverte fin 2015 par le tribunal. La fédération régionale des associations de protection de la nature de la région Aquitaine (Sepanso) et l’ONG Générations futures avaient déposé plainte.

« Si la chronologie des faits ainsi que l’ensemble [des] éléments permettent de soupçonner que ces malaises aient été causés par un entraînement de produits hors des parcelles traitées, force est de constater qu’aucun élément objectif ne permet de l’assurer », conclut l’ordonnance du juge d’instruction au tribunal, rendue publique par Générations futures. « Aucun enfant n’a fait l’objet d’un suivi médical en rapport avec l’intoxication » causée par des produits d’épandage, ajoute-t-il. De même, les services spécialisés de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) « n’ont décelé aucun manquement ».

Les associations plaignantes dénonçaient une infraction au code rural, les épandages ayant eu lieu dans des conditions de vent jugées défavorables. « Bien que les relevés météos révélaient des vents conséquents ce jour là dans le Blayais, le juge indique dans son ordonnance qu’il n’est pas possible d’en tenir compte au motif que… il n’y avait pas de station météo dans la commune », déplore Générations futures dans un communiqué. Le juge « fait référence à des épandages litigieux dont l’odeur atypique a été sentie par de nombreux témoins, il indique que cette odeur peut être le fait d’autre chose. De quoi ? Mystère ! », s’interroge l’association.

Générations futures et son avocat François Lafforgue vont former un recours contre cette ordonnance devant la Chambre d’instruction de la Cour d’appel de Bordeaux.






2 juin 2020
En Amazonie, une campagne pour protéger les Yanomami du Covid-19 et des orpailleurs est lancée
Lire sur reporterre.net
2 juin 2020
Des militants recouvrent des publicités en soutien à Alex Montvernay, jugé mardi 2 juin
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Des oiseaux englués dans du pétrole plus d’un an après le naufrage du « Grande America »
Lire sur reporterre.net
30 mai 2020
Uber balance des dizaines de milliers de vélos Jump à la décharge
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
La COP26 de Glasgow reportée à novembre 2021
Lire sur reporterre.net
29 mai 2020
En Belgique, action de détournement publicitaire au nom de la priorité climatique
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Actions antinucléaires à Paris, Lyon et dans la Drôme pour réclamer la fermeture de la centrale du Tricastin, âgée de 40 ans
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
« Le Monde d’après » : une floraison de propositions
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
L’Autorité de sûreté nucléaire pointe un recul de la rigueur chez EDF
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
Des incendies « zombies » en Arctique inquiètent les scientifiques
Lire sur reporterre.net
28 mai 2020
En Australie, la compagnie minière Rio Tinto détruit une grotte sacrée connue depuis 46.000 ans
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Le gouvernement et l’automobile : tout pour l’électrique
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Quatre associations attaquent le décret permettant de déroger aux normes environnementales
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Les sociétés civiles française et allemande proposent un plan de relance européen écologique
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les travaux du Charles-de-Gaulle Express ont repris, ceux des lignes RER B et D sont reportés
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

2 juin 2020
Au sein des foyers, les tâches écologiques retombent sur les femmes
Info
2 juin 2020
Dans les Balkans, bergers et biologistes s’unissent pour sauver les derniers vautours
Reportage
30 mai 2020
La transition c’est trop tard, il faut une politique d’urgence climatique
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Pesticides