Faire un don
81138 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
68 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Etats-Unis : la part du nucléaire dans la production d’électricité devrait baisser

Durée de lecture : 2 minutes

23 décembre 2010 / AFP


La part du nucléaire dans la production d’électricité aux Etats-Unis devrait baisser de 20% à 17% dans les 25 prochaines années, au profit notamment du gaz naturel et des énergies renouvelables, a estimé jeudi l’Agence américaine de l’Energie (EIA).

Dans son rapport annuel 2011, cette agence gouvernementale estime que la production d’électricité à partir de l’énergie nucléaire devrait augmenter de 10% entre 2009 et 2035, année où elle atteindra 879 milliards de kilowatts-heures.

Mais la part du nucléaire dans la production électrique du pays ne sera alors plus que de 17%, contre 20% actuellement, selon les projections de l’administration américaine.

« La hausse des coûts de construction des centrales nucléaires (prévue par ce rapport), ainsi que la révision en baisse des prix du gaz naturel, rendent les nouvelles capacités nucléaires un peu moins attractives que prévu » dans le rapport 2010, justifie l’EIA.

L’agence prévoit la construction de cinq nouvelles centrales nucléaires dans les 25 ans à venir.

La part du gaz naturel devrait passer de 23% en 2009 à 25% en 2035 et celle des énergies renouvelables de 10% à 14%. En revanche, celle du charbon devrait passer de 45% à 43%.

Le gaz naturel devrait profiter de coûts de construction plus faibles que le nucléaire ou les énergies renouvelables. Cette source d’électricité devrait par ailleurs rester prisée en raison d’un bas coût, une situation qui selon l’EIA va perdurer, vu l’abondance de l’offre.

Le développement spectaculaire ces dernières années des techniques d’extraction dites « non-conventionnelles », qui permettent de libérer le gaz piégé dans la roche, a poussé l’agence à doubler son estimation de réserves de gaz aux Etats-Unis par rapport à l’année dernière. Elle évalue les réserves de « gaz de schiste » techniquement récupérable à 23.000 milliards de mètres cubes.

L’attrait actuel du gaz pourrait également toucher les énergies renouvelables : les experts de l’EIA sont moins optimistes que l’an dernier pour cette source d’énergie, qui devrait malgré tout représenter près d’un quart de la croissance de production d’électricité entre 2009 et 2035. Le secteur du vent va pâtir, selon le document, d’une hausse du coût de construction des éoliennes.

Concernant le charbon, s’il devrait rester la première source d’énergie du pays, son importance devrait décliner et l’EIA ne prévoit la construction d’aucune nouvelle centrale « au-delà de celles déjà en construction ou soutenues par des incitations au charbon propre ».

L’agence estime que les émissions de C02 des Etats-Unis, qui ont chuté en 2008 et 2009 avec la crise, devraient retrouver en 2027 leur pic de 2005.
« Sans nouvelle mesure de réduction des gaz à effet de serre, les émissions de CO2 vont ensuite augmenter de 5% entre 2027 et 2035 », prévient-elle.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.romandie.com/infos/news2...

Complément d’information : Communiqué de presse original de l’EIA, avec lien vers le rapport Annual Energy Outlook 2011

Lire aussi : Le casse-tête gazier

24 juin 2019
VIDÉO et PODCAST - Les « 30 ans de l’écologie » pour celles et ceux qui n’y étaient pas
Info
22 juin 2019
En Allemagne, nous avons passé la nuit avec les activistes contre le charbon
Reportage
24 juin 2019
6.000 activistes ont neutralisé le charbon allemand
Info