European Lab Winter forum 2019, à Paris

Durée de lecture : 1 minute


Le jeudi
31
janvier


L’avenir c’est maintenant ! Les grandes mutations qui impactent notre quotidien, le climat, nos modes de vie ou nos régimes politiques ne sont plus de l’ordre d’un futur hypothétique : elles sont à l’œuvre, dès à présent. Le dérèglement climatique est engagé, entraînant une réaction en chaîne de catastrophes naturelles bientôt irréversibles. La désintégration de l’Europe démocratique est amorcée par la montée des nationaux-populistes. L’explosion des inégalités soulève des mouvements insurrectionnels et des flux de migrations.
Sur tous les fronts – culturels, politiques, sociaux, climatiques, etc - des citoyens, artistes, journalistes, intellectuels, ONG, sont en première ligne pour observer, décrypter, nous prévenir de ce qui vient, de ce qui est déjà là. Leurs échos nous arrivent encore affaiblis par les distances, les manipulations de l’information : bulles, filtres et autres fake news, et plus encore par les dénis de réalité.
Mais la voix de ces lanceurs d’alerte et dissidents porte, donnant la mesure des urgences démocratiques, humanitaires et écologiques qui s’imposent à nous. Au bord du risque, ils suscitent, mieux qu’une prise de conscience, une mise en mouvement de la société civile et un foisonnement d’initiatives et pensées post-fatalistes.
European Lab Winter Forum souhaite donner la parole à ces vigies d’aujourd’hui, celles et ceux qui sont aux avant-postes en Europe pour braver « l’hiver qui arrive » et infléchir le présent.



Lire aussi : https://winterforum.europeanlab.com/

European Lab Winter forum
4e édition / Jeudi 31 janvier 2019 / 18h00 —00h00
Ground Control - 81 rue du Charolais, 75012 Paris
GRATUIT (sur inscription)
www.winterforum.europeanlab.com

14 novembre 2019
Une épicerie gratuite pour les étudiants qui ne mangent pas à leur faim
16 novembre 2019
La Maison des peuples ouverte à Paris XXe a été évacuée par la police
20 novembre 2019
Froid, insalubre et désolé : le quotidien de 450 jeunes exilés dans un collège lyonnais