Eva Joly bat le rappel

Durée de lecture : 1 minute

14 avril 2011 / Eva Joly



« Je souhaite une campagne collective, joyeuse et imaginative. »


Chers-e-s ami-es

Je souhaite que ces primaires permettent un débat de qualité, qu’elles puissent être un premier pas dans le dialogue que nous devons engager avec nos concitoyens autour de notre projet de transformation écologique de la société.

L’abandon en rase campagne des projets issus du Grenelle de l’environnement et de la taxe carbone, l’acharnement à défendre le tout nucléaire et sa dissémination dans le monde entier, les tentatives d’imposer l’exploitation du gaz de schiste, le soutien à une agriculture toujours plus intensive au détriment de l’agriculture biologique, le bradage des services de fret par rail au profit du routier… sont le vrai bilan des années Sarkozy/ Borloo/ NKM. La politique de la haine et de la stigmatisation est insupportable.

L’écologie politique, c’est l’alternative à une société où tout s’achète et où tout se jette, où notre environnement est soumis aux pillages et à l’exploitation, où la mise en concurrence détruit notre vivre ensemble.

L’écologie politique, c’est un choix de civilisation, qui marie responsabilité, autonomie, et solidarité.

Je souhaite une campagne collective, joyeuse et imaginative. Je compte la mener avec vous. Je vous adresse un premier outil pour commencer à l’organiser : il s’agit d’un appel de soutien, à signer et à faire signer, que vous pouvez trouver sur le site http://evajoly.fr. Ce site est un outil, vous pouvez y suivre la campagne, y participer et l’animer.

Cordialement,






Source : Courriel à Reporterre.

Contact : poureva2012 (at) gmail.com

Lire aussi : Hulot : « J’ai décidé d’être candidat »

25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique




Du même auteur       Eva Joly