Face à l’urgence écologique, comment devient-on un « super citoyen » ?

Durée de lecture : 5 minutes

30 mai 2020 / Oxytanie



Comment devient-on un « super citoyen » ? C’est la question à laquelle le magazine régional indépendant Oxytanie a voulu répondre en allant les rencontrer dans le Gard.

  • Présentation du magazine par son éditeur :

Comment devient-on un « super citoyen » ? Face à l’urgence écologique, comment décide-t-on, un jour, de dire « non » ? Dans son quatrième numéro, le magazine Oxytanie - 100 % local - est allé à la rencontre de citoyens en lutte contre la construction d’une plateforme Amazon et d’autres, mobilisés contre l’abattage d’une forêt ancestrale. La plupart n’avaient jamais milité auparavant.

C’est Patrick, sur la terre triste d’une friche industrielle en sursis, qui a glissé la formule. « On est passé de citoyens à super citoyens. Tout le monde peut le faire, c’est de notre responsabilité. » Comme lui, partout en France, ils sont des milliers à s’opposer à des projets absurdes qu’ils jugent d’un autre temps ou pour lesquels ils estiment n’avoir pas été suffisamment écoutés. Jamais ces luttes, de plus en plus disséminées, n’ont connu un tel écho.

Des projets emblématiques qui font couler de l’encre comme le centre commercial géant Val Tolosa ou la Tour Occitanie à Toulouse, le complexe Oxylane à Montpellier, le mégatransformateur de Saint-Victor-et-Melvieu dans l’Aveyron ou les usines de méthanisation dans le Lot… Partout des Patrick, des Gérard, des Sophie, qui se battent pour une autre vision de l’intérêt commun et du progrès.

Mais comment devient-on un « super citoyen » ? C’est la question à laquelle le magazine régional indépendant Oxytanie a voulu répondre en allant les rencontrer dans le Gard. Comment un « Républicain » décide-t-il un jour qu’il est temps d’entrer en résistance ? Comment oser dire non ? « C’est un combat noble », a simplement confié Gérard, avec dignité, dans cette forêt de Valbonne qu’il aime tant. Son engagement, il le voit comme du bon sens. « On s’insurge contre la déforestation de la forêt amazonienne et on va laisser abattre des arbres plus que centenaires à notre porte pour faire du bois de chauffage ? » Absurde. Ce mot revient souvent lui aussi.

Les nombreuses listes citoyennes qui se sont formées pour les élections municipales en témoignent : c’est au niveau local et dans nos territoires qu’il faut « poser nos conditions » et tout réinventer. Comme ces « nouveaux » commerces de proximité que nous avons explorés dans le Tarn, hybrides et engagés, qui créent de l’activité et du lien dans les milieux ruraux.

Et puis il y a ceux qui se battent avec humour. Sans rien enlever de la gravité du message, mais pour qu’il porte mieux, plus loin. Quand ils se moquent d’eux pour mieux nous les expliquer, les Amis des lobbies, qui font la couverture de ce quatrième numéro, font aussi un travail d’utilité publique. À chacun sa façon d’être un « super citoyen ».

Le sommaire :

  • Qui se cache derrière Ami des lobbies ? Dans les coulisses du tournage des prochains épisodes de la série. Lire un extrait.
  • Ni chez eux, ni ailleurs. Dans le Gard, ils s’opposent à la construction d’une plateforme Amazon ou à l’abattage de la forêt de Valbonne. Reportage avec les « super citoyens »Lire un extrait.
  • Éclairage sur les grands, et les petits, projets inutiles et imposés dans la région avec deux chercheurs toulousains, Léa Sébastien et Julien Milanesi.
  • À Toulouse, les jeunes bénévoles d’Arch Crowd fabriquent des arches pour les sans-abris en matériaux de récupération, « du bricolage social ».
  • Au paradis des vers de terre. Reportage dans la ferme de Vers la Terre, à Pézenas, pionnière en France du lombricompostage. L’article complet.
  • Desman des Pyrénées : l’animal fantastique. Le mammifère le plus mystérieux de France garde encore de nombreux mystères. Lire un extrait.
  • Un café, et cetera ! Hybrides et engagés, bienvenue dans les nouveaux commerces de proximité. Nous les avons explorés dans le Tarn. Lire un extrait.
  • Un jardin où se cultive l’envie d’apprendre. Au Jardin bourian, dans le Lot, ce sont les bénévoles qui tiennent la grelinette. Immersion dans un des premiers jardins collectifs et pédagogiques. Lire un extrait.
  • Graines de vie. Nos semences sont de véritables trésors de biodiversité. Changeons d’échelle pour les admirer. Voir un extrait.
  • « Pour les sauver, aidons-les. » Dans le Gers, Daniel Dualé veut faire de son petit village de Lasséran une « station d’hiver » pour les oiseaux des jardins. 
  • En acier trempé. Sur les hauteurs dénudées du mont Lozère, Yves Pellequer forge depuis 37 ans d’incroyables couteaux. Rencontre. L’article complet.
  • Ethnologue, linguiste, photographe documentaire et grande sensible, Alice Traisnel porte un regard singulier sur les paysages, les hommes et les animaux. Portfolio.
  • Une crème à récurer maison et sans se ruiner : c’est la recette des Toulousaines du blog C l’air du temps. Le tuto complet.

  • Oxytanie - 100 % local, N°4, printemps 2020, 8,90 euros. Magazine régional indépendant en vente en kiosque dans la toute la région Occitanie et en ligne sur oxytanie.com.



13 novembre 2020
Les serres géantes, « usines à tomates », envahissent la Bretagne
Reportage
1er décembre 2020
Des dizaines de grévistes de la faim réclament une taxe écologique
Info
20 novembre 2020
Politique anti-Covid : la France impose, l’Allemagne concerte
Info