Faire confiance à la nature et à ses processus

Durée de lecture : 1 minute

9 septembre 2017 / Michel Griffon



  • Présentation du livre par son éditeur :

Réchauffement climatique, pollution, érosion de la biodiversité, épuisement des ressources, explosion des maladies liées à l’environnement… notre planète est aujourd’hui en danger. Et l’accroissement de la population mondiale n’arrange pas les choses !

Pourtant, la Terre pourra demain nourrir tous ses habitants sans poursuivre sa course folle aux engrais, aux pesticides, à la déforestation et au défrichement. Comment ? En s’inspirant du vivant, en intensifiant les processus naturels. Il s’agit, par exemple, de stimuler l’activité biologique du sol en associant des variétés complémentaires et en recyclant systématiquement les débris végétaux, de lutter contre les ravageurs en accentuant la lutte biologique et la lutte intégrée.

Il est possible de produire plus et mieux avec moins : un développement agricole plus productif tout en étant écologique et équitable peut voir le jour si l’on s’inspire de la nature et de son fonctionnement.

Au-delà des techniques, il s’agit finalement de promouvoir une agriculture durable, dans un cadre d’écosystèmes eux aussi durables, pour des sociétés économiquement et socialement viables.


  • Écologie intensive. La nature, un modèle pour l’agriculture et la société, de Michel Griffon, éditions Buchet Chastel, septembre 2017, 256 p., 20 €.

Source : éditions Buchet Chastel




28 septembre 2020
« Le Covid ne doit pas étouffer nos luttes » : à Paris, des activistes écolos ont occupé une place
Reportage
28 septembre 2020
À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire
Tribune
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien