« Faire le plus possible avec, le moins possible contre » : entretiens avec Gilles Clément

Durée de lecture : 1 minute

28 mars 2020 / Sophie Lhuillier et Gilles Clément



La parole de Gilles Clément, le créateur de florissants concepts — le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire et le Tiers-Paysage — a été recueillie par la journaliste Sophie Lhuillier. Résultat : « Je chemine avec Gilles Clément », un beau livre d’entretiens avec ce jardinier, paysagiste, botaniste, entomologiste... mondialement connu.

  • Présentation du livre par son éditeur :

Qui suis-je ? Si je le savais, cela réglerait un certain nombre de questions que je continue à me poser ! Mais heureusement, j’ai commencé par refuser d’être celui que l’on voulait que je sois. J’ai renoncé très jeune à rentrer dans une catégorie, case, obligation, ou bienséance. Finalement, j’ai exploré deux pistes : l’émerveillement, lorsqu’on observe les insectes on est dans l’étonnement, et le faire, parce que fabriquer de ses mains m’a toujours paru très important. »

Gilles Clément a vécu son enfance entre la Creuse et Oran, où s’est ancré son goût du voyage et de l’observation. Jardinier, paysagiste, botaniste, entomologiste, enseignant et écrivain, il n’a qu’une passion : le vivant ! Il est à l’origine de nombreux sites (privés et publics, en France et dans le monde) : le jardin de l’Arche de la Défense (Paris), le parc Matisse (Lille), le Domaine du Rayol (Var). Il en a dégagé certains concepts florissants (le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire et le Tiers-Paysage) sur un principe de base : « Faire le plus possible avec, le moins possible contre » la nature, les énergies, la vie.

  • Je chemine avec Gilles Clément, entretiens avec Gilles Clément menés par Sophie Lhuillier, Seuil, 12 mars 2020, 144 p., 12 euros.




Lire aussi : Gilles Clément : « Jardiner, c’est résister »
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info