Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Fakir

Le Fakir de janvier est en kiosque !


Le journal Fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous. Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

C’est bon d’être aimé ! Le canard parait avec 15 jours de retard, et voilà que notre boîte à mails s’emplit de questions inquiètes. Au téléphone se succèdent les appels anxieux. Et pas une engueulade !

Vous êtes mimi tout plein avec nous.
Ça nous arrondit les pointes effilées de la planche à clous, tant de mansuétude. Allez, ne tremblez plus d’angoisse, il est là le nouveau Fakir ! Plus beau que jamais !

Au menu, on vous gâte avec un bon gros dossier central qui va puiser dans l’Histoire quelques solutions jouissives (mais éprouvées) au cruel problème de la dette. Hé oui, ce n’est pas d’hier que les états s’endettent. Jusque là, ils s’en sont toujours sortis, et pas en tapant systématiquement sur les plus faibles. Et comme l’histoire est un éternel recommencement…

Vous aurez droit aussi à un superbe témoignage en quasi-direct de la table d’accouchement, donnant lieu à une enquête sur l’hypermédicalisation de la grossesse. Mais n’allez pas croire que nos rédactrices enfantent dans le seul but de noircir les pages du Fakir !

Savez-vous comment, au début du 20e siècle, les vendeuses des grands magasins ont acquis le simple droit de s’assoir quelques instants sur une journée de 12 heures passées debout, au grand dam de leurs patrons ? Grâce à Fakir, vous aller devenir incollable sur la « Loi des Chaises ».

Et enfin, notre Souchon en immersion chez les riches, ça donne toujours de grands moments de littérature.

Voilà, en plus de ça, les rubriques plus ou moins habituelles sont toujours à la carte. Celles que vous aimez beaucoup. Celles que vous aimez passionnément. Et celles que vous détestez.

Mais oui, nous aussi on vous aime ! Alors courez chez votre kiosquier pour acheter Fakir ou mieux abonnez-vous !


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende