Festival Plein Champ : cinéma et écologie urbaine, à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis)

Durée de lecture : 3 minutes


Le vendredi
25
septembre
au dimanche
27
septembre




/////// LE FESTIVAL ///////

Cinéma et écologie au cœur du Festival Plein Champ

Notez bien l’événement dans vos agendas, le Festival Plein Champ arrive, avec sa programmation inédite, mêlant cinéma et écologie urbaine. Concentrée sur 3 jours, le temps du week-end des 25, 26 et 27 septembre 2020, au sein d’espaces dédiés à l’agro-écologie à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis), la première édition de ce festival explore la thématique « Les usages collectifs de la terre dans nos quartiers » et les nombreuses questions qu’elle soulève.

Composé de projections, d’ateliers jardinage, de discussions, de chantiers, d’espaces de partage de ressources, l’ensemble du programme est traversé par les préoccupations écologiques actuelles (urgence climatique, production locale, préservation de la biodiversité, inégalités environnementales, lutte contre les gaspillages, cadre de vie et pratiques de soin,…), telles qu’elles peuvent se décliner dans les contextes des quartiers populaires.

Destinée à tous les publics, initiés ou profanes, militant.e.s ou curieux.ses, en famille ou entre ami.e.s, en solo ou en collectif, cette initiative, conviviale et politique, a pour objectif de contribuer à la diffusion d’une écologie au plus près des réalités et des nécessités des zones hyper urbanisées. Avec ses nombreux.ses invité.e.s, engagé.e.s sur ce terrain en Île de France et ailleurs, le festival Plein Champ espère, le temps d’un week-end, faire converger différentes expériences et créer des liens entre des dynamiques locales qui peinent à se rencontrer, faute de temps et d’espaces communs.

Les collectifs invités et l’ensemble des participant.e.s pourront notamment échanger dans le cadre de tables rondes consacrées à des thématiques telles que « La terre et les luttes locales », « L’urgence climatique et les quartiers populaires », ou encore « Manger et produire sain en banlieue ». Le festival ouvre également différents cadres dédiés aux partages d’expériences et à l’émergence de perspectives, à l’image des discussions autour des questions de « l’autonomie semencière dans nos territoires » ou du « jardinage comme pratique de soin ».

Une programmation cinéma riche et dense, avec pas moins de 7 séances au programme, permettra d’aborder les principaux enjeux environnementaux, comme par exemple le film de Florence Lazar, Tu crois que la terre est chose morte, qui explore de façon précise des lieux de résistance à la crise écologique en Martinique, et le très beau documentaire de Nicolas Himbert Wild Plants, qui dresse les portraits de ces personnes retournant à la terre, « pour créer de nouvelles façons d’être au monde. » Outre les 7 séances prévues en journée et le soir, un espace de projection continue diffusera également une dizaine de films courts.

Par le biais du cinéma, d’ateliers pratiques, de temps d’échange et de réflexion, le festival Plein Champ ouvre des espaces pour tenter d’en savoir un peu plus sur comment transformer nos villes et nos existences collectives vers des horizons plus sains, et vers une écologie sociale et émancipatrice qui puisse véritablement permettre de mieux vivre et respirer dans nos quartiers. Comme un clin d’oeil à l’esprit général du festival, le week-end se clôturera avec la vélo-projection d’un film racontant l’expérience collective du jardin partagé de Villetaneuse.

Les organisateur.rice.s du Festival Plein Champ 2020





Lire aussi : https://autrechamp.fr/2020/09/19/le...

Vendredi 25 septembre

16h - Accueil et ouverture
des espaces du festival

16h30 - Grande parcelle
Lancement du chantier
de construction d’une mare

17h30 - Agora -Table ronde
"La terre et les luttes locales"
Invité·e·s : Antoine Lagneau (Chercheur associé à l’Univ. de Bourgogne), Collectif des Lentillères (Dijon), Collectif du Ver galant (Villetaneuse), Collectif pour le Triangle de Gonesse (95),
La Bergerie des Malassis (Bagnolet), Jardin du passage Haguette (Saint-Denis), Jardins de Guinot (Saint-Ouen).

17h30—19h Espace enfants
Animations artistiques et potagères

19h30 Espace restauration
Repas (prix libre)

20h30 Grande parcelle
Projection en plein air
"Tu crois que la terre est chose morte"
de Florence Lazar, 2019, 1h09
En Martinique, une exploration des lieux de résistance à la crise écologique et une mise en scène des femmes et des hommes qui se pensent et qui agissent sur le terrain historique de la colonialité.
Projection en parallèle pour les enfants au Chapiteau


Samedi 26 septembre

11h Grande parcelle
Construction de la mare et chantiers sur les nouvelles parcelles (suite)

11h Jardin partagé
Atelier jardinage de saison
avec le collectif du Ver galant

12h30 Espace restauration
Repas (prix libre)

13h30 Chapiteau
Projection "La Jungle étroite"
de Benjamin Hennot, 2013, 58min.
Enclavés au cœur d’une vieille cité ouvrière de Mouscron (Belgique), une forêt-jardin et un grainier comptant près de six mille variétés de semences, relèvent depuis 35 ans de l’association “Fraternités Ouvrières”.

14h—16h Espace enfants
Animations artistiques et potagères

15h – 18h
Atelier sérigraphie
Customise ton affiche !

15h Agora
Atelier échanges et perspectives
Prendre le chemin de l’autonomie
semencière dans nos territoires ?
Invités : Pensez sauvage (Allier), Graines del Païs (Aveyron)

16h Jardin partagé
Atelier récolte de graines
et fabrication de bombes à graines

17h Chapiteau
Séance jeune public
"Tante Hilda" de Jacques-Rémy Girerd et Benoît Chieux, 2014, 1h29
Tante Hilda, amoureuse de la nature, conserve dans son musée végétal des milliers de plantes du monde entier. Beaucoup sont en voie de disparition. Parallèlement, une nouvelle céréale mise au point par des industriels a des rendements si prodigieux qu’elle apparaît comme la solution miracle pour enrayer la faim dans le monde.

17h Agora
Table ronde
"Urgence climatique et quartiers populaires"
Invité·e·s : Kaduna-Eve Demailly et Ségolène Darly (géographes, Univ. Paris 8, LADYSS), associations et collectifs. Modération : Flaminia Paddeu (géographe, Univ. Paris 13, PLEIADE)

19h30 Espace restauration
Repas (prix libre)

20h30 Grande parcelle
Projection en plein air de "Wild Plants"
de Nicolas Humbert, 2016, 1h49
Des jardiniers urbains dans un Detroit postindustriel, l’activiste amérindien et son projet agricole, le jardinier rebelle qui a changé le visage de Zurich avec ses plantations sauvages, et l’innovante coopérative agricole Jardins de Cocagne à Genève… Wild Plants dresse les portraits de ceux qui délaissent le confort de la société de consommation et retournent à la terre, pour créer de nouvelles façons d’être au monde.
Projection en parallèle pour les enfants au Chapiteau.


Dimanche 27 septembre

14h Grande parcelle
Construction de la mare et chantiers sur les nouvelles parcelles (suite)

14h Jardin partagé
Atelier échanges et perspectives
"Le jardinage comme pratique de soin"
Invité·e·s : SAVS et SAJ Trois Rivières (Stains), GEM Le Rebond (Epinay-sur-Seine), GEM de Montreuil et d’autres structures d’entraide et de soin.

15h – 18h
Atelier d’auto-réparation de vélos

15h30—17h Espace enfants
Spectacle La Patate à Jauny
Spectacle musical et participatif par Ahlam Slama.
Jauny est chef cuisinier et possède son restaurant qui donne sur le parc. Ses amis lui ont offert une Patate pour lui porter bonheur et vitalité. Mais parfois, Jauny perd la Patate et n’a plus envie de cuisiner. Ses amis vont tout faire pour que Jauny retrouve le sourire !

15h30 Agora
Table ronde "Produire et manger sain
dans nos quartiers"
Invité·e·s : Carma (Gonesse), association de jardins ouvriers, Mam Orgemome (Epinay-sur-Seine) Modération : Fatima Idhammou (Association RER, Garges-Sarcelles)

17h30—19h Espace enfants
Spectacle Les Contes à graines
par Ahlam Slama
Petits contes inventés de toutes pièces, qui nous emmènent au cœur des plantes. Tomates, Cardons et Courges ont des aventures à nous raconter sur leurs vies dans le jardin.

17h Chapiteau
Projection "Qu’est-ce qu’on attend ?"
de Marie Monique Robin, 2016, 1h56
Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? Ce film raconte comment une petite ville d’Alsace de 2 200 habitants s’est lancée dans la transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique.
Invitée : Marie Monique Robin
Discussion
Qu’est-ce qu’on attend pour le faire aussi dans nos quartiers ?

20h Jardin partagé
Vélo-projection et buffet de clôture
"Vive le jardinage collectif
à Villetaneuse !" de l’Association de l’Autre champ, 2020, 50min.
À travers les témoignages de membres du collectif d’habitant·e·s du Ver galant, ce film raconte l’histoire du jeune jardin partagé de Villetaneuse et souligne les nombreuses dimensions sociales ouvertes par un tel espace dans une ville de Seine-Saint-Denis.
Et aussi...
Espace jeux enfants
Espace ressources et tables d’information
Espace de projections continues
Jus, café, tisanes, collations...


Organisé par
L’autre Champ
Collectif du Ver galant
Avec le soutien de :
Mairie de Villetaneuse
CGET 93
Plaine Commune
Département de Seine-Saint-Denis
En partenariat avec :
Synaps collectif audiovisuel
Cantine des femmes battantes
Les Lucioles du doc
Association RER

Contact
06 50 99 77 27
[email protected]

Site "autrechamp.fr"

Infos pratiques

- Conditions sanitaires
Un dispositif d’aménagement sera mis en place au sein
du festival. Merci de venir avec vos masques et de respecter les mesures de protections en vigueur.

- Prix
Activités gratuites et ouvertes à tous·tes.
Boissons et restauration à prix libre.

- Le lieu
Parcelles des Champs ouverts et Jardin partagé de Villetaneuse
Entre les 165 et 181 avenue de la Division Leclerc

Pour venir :
Station César (Tram T8) à 200m
(T8 accessible Gare de St Denis ou métro 13 Porte de Paris)
Gare d’Epinay Villetaneuse (Ligne H) puis 10min de marche
Station Villetaneuse Université (Tram T11) puis 10min de marche

28 octobre 2020
Dans le Gard, la délicate cohabitation avec un géant des pesticides
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage