Festival Stop Mine : Coordination des luttes, à Salau (Ariège)

Le samedi
25
août
au dimanche
26
août


Même s’il n’en est qu’à ses balbutiements, un renouveau minier semble amorcé dans plusieurs pays d’Europe. En France, une dizaine de permis d’explorer ont été accordés d’autres sont en passe de l’être. Le principal argument pour justifier ce renouveau est la sécurité d’approvisionnement de métaux dits stratégiques dont plusieurs sont extraits presque exclusivement de Chine. Tandis que certain.e.s habitant.e.s des régions où sont prévus ces projets miniers misent sur les promesses d’emplois des compagnies d’exploration, d’autres craignent des dégâts irréversibles sur l’eau, la biodiversité, la santé et l’équilibre socio - économique local.

C’est le cas dans le petit village de Salau, dans les Pyrénées ariégeoises, où un permis d’exploration de tungstène et d’or a été accordé à une société australienne dont les financements proviennent essentiellement d’un paradis fiscal. Le village est situé dans un Parc Naturel Régional et en zone classée Natura 2000. Les sources du Salat se retrouvent situées au cœur du secteur convoité ! Le gisement a déjà été exploité durant 15 ans en causant de graves problèmes sanitaires du fait de la présence d’actinolite – amiante...




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : www.stopminesalau.com

à Salau, en Ariège
à 15 km de Saint Girons, dans la vallée du Haut Salat



Documents disponibles

  Sans titre
26 mars 2019
JO 2024 : la ville olympique n’est pas une ville écologique
Tribune
30 janvier 2019
Dans le Diois poussent les champignons de l’autonomie
Chronique
26 mars 2019
« La seule réponse de Macron à la colère du peuple, c’est la répression »
Entretien


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre