Festival du film d’environnement 2015 : tournez !

Durée de lecture : 3 minutes

3 février 2015 / Pascale Solana (Reporterre)

Le Festival du film d’environnement se déroule jusqu’au 10 février en Ile-de-France.

Le 32 eme festival international du film d’environnement se déroule du 3 au 10 février. Comme chaque année ce sera l’occasion pour les Franciliens d’assister chaque jour à des projections en accès libre suivies pour certaines de débats ou de rencontres avec les réalisateurs dans quatorze salles d’Ile de France.

Au total, 101 films et 20 webdocumentaires venus de 41 pays classés en cinq thématiques. Le réchauffement climatique d’abord, qui sera l’objet de deux grands débats et d’une sélection de films pour comprendre l’ampleur du problème mais aussi les solutions qui se mettent en place.

Le Fife explore également les thèmes du lien de l’homme à l’animal, de l’anthropomorphisme à la peur, les enjeux de l’eau, les rapports entre santé et environnement, la redécouverte sous forme de balades des paysages urbains, et enfin les initiatives citoyennes.

Neuf prix dotés de 1 000 à 10 000 euros seront décernés par un jury composé de personnalités du monde des arts et de l’environnement réuni sous la présidence de Martin Provost. Le cinéaste et écrivain, qui a grandi au bord de la mer, explique comment au fil du temps, il a vu les choses se transformer comme le fait de devoir aller toujours plus loin pour pêche. Il craint que « le monde qu’[il] a eu la chance de connaître jeune [ne soit] mort ».

Même implication chez Emily Loizeau, membre du jury. Partagée entre ville et nature, la chanteuse évoque ses séjours réguliers dans les Cévennes où elle a découvert aux contact de ses voisins agriculteurs « qui font évoluer le paysage » les dangers de l’exploitation du gaz de schiste. Elle s’inquiète pour l’avenir de cette belle région qui risque d’être gâchée : « Jusqu’où ira-t-on pour exploiter les dernières ressources de la terre ? ». Cette citadine et jeune maman rêve de « moins de voitures dans Paris » et de « décisions politiques courageuses » parce que pour l’heure, « l’industrie nous gouverne ».

Pessimiste la sélection 2015 ? Ni plus, ni moins que les précédentes. Ces documentaires montrent surtout la complexité croissante des questions environnementales. « Quelle que soit la situation, même la plus sombre, il y a toujours quelque chose de positif qui émerge, ou bien une résistance » insistent les responsables de la sélection. Comme Sovereignty Dreaming, « La Révolte des rêves » de Vanessa Escalante (mercredi 4) qui raconte la lutte de femmes aborigènes en Australie pour empêcher l’enfouissement de déchets nucléaires sur une terre sacrée. Mais pour résister il faut connaître l’ennemi.

Ce à quoi s’est attelé la journaliste-réalisatrice Laure Noualhat dans Climatosceptiques-la guerre du climat (5 février). Son investigation au cœur du lobby des climatosceptiques montre les méthodes employées pour influencer l’opinion publique ou comment on parvient à rendre médiatiquement valable ou acceptable ce qui est scientifiquement faux.

Mais il y a aussi dans cette sélection 2015, des films résolument tournés vers l’espoir comme le documentaire de Marie-Monique Robin Sacrée croissance (mercredi 4) avec ces expériences concrètes qui dessinent la société post-croissante. 93 minutes ravigorantes et instructives avec ces regards alternatifs d’économistes sur la croissance. Ou encore, plus modeste mais tellement frais, Anaïs s’en va-t-en guerre (dimanche 8) qui raconte les difficultés et l’énergie d’une jeune femme bien décidée à devenir productrice de plantes médicinales en Bretagne. Les amateurs des spectacles nature trouveront leur compte et pourront voir en avant-première L’Envol (dimanche 8), le retour vers la liberté du plus grand aigle d’Europe.

Titres, dates et lieux des programmations sur Festival FIFE. Jusqu’au 9 février, les internautes peuvent voter sur ce site pour élire le gagnant du concours du webdocumentaire.



Source : Pascale Solana pour Reporterre

16 octobre 2019
La carte des luttes contre les grands projets inutiles
Enquête
19 octobre 2019
Radio Bambou : et si on mangeait des fruits et légumes de saison ?
Chronique
19 octobre 2019
Rojava kurde : un projet écologique menacé par l’invasion turque
Reportage




Du même auteur       Pascale Solana (Reporterre)