Fête à la Salamane, pour fêter la première victoire

Durée de lecture : 1 minute

21 septembre 2011 / Collectif de la Salamane

A Clermont L’Hérault, dans le Languedoc, une base logistique de Système U voudrait bétonner des dizaines d’hectares de vignes. Les opposants ont remporté un premier recours juridique contre cette agression. Ils fêtent cela le 24 septembre !


Samedi 24 septembre 2011- à partir de 14h --- jusque tard dans la nuit
Sur les terres de la Salamane sortie d’autoroute A75, Clermont L’Hérault

Deux ans de lutte pour sauver les meilleures terres agricoles de l’Hérault et empêcher l’installation d’une plateforme logistique classée Seveso qui
privilégie la grande distribution au détriment de l’intérêt général.
Le premier recours a été gagné, venez faire la fête pour nous aider à financer et continuer le combat

Programme

- 14h / 16h Ateliers autour de la terre

Jardinage agro-écologique par Robert Morez, agronome
Terre et Humanisme
Oenologie et senteurs par Serge Azaïs, viticulteur
coopérateur
Jeux de cirque pour enfants par Barthélémy, artiste
de cirque
Initiation à la sculpture sur bois par Gérard Saëz,
Estabel’Arts

- 16h / 19h Carrefour des luttes – débats

- Avec La coalition contre Agrexco, Lous Bourgnous, L’association le mas Dieu, les gardiens de la gardiole, Le collectif contre les gaz de schistes, Gardarem la Terre et le Ciel, Hinterland, No Palm et
l’association la Salamane :
Pourquoi lutter contre cette implantation, où en sommes
nous, les prochaines étapes...

Débats avec l’ensemble des intervenants

- Présence de Pierre Rabhi en soirée

Repas de produits bio et locaux (7€)

Buvette associative

Concerts Chorale des sans, Little Big Steelband...

Réservation souhaitée, campement possible

Rencontres festives de la SALAMANE  : Le pouvoir de dire NON



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. La crise écologique ne bénéficie pas d’une couverture médiatique à la hauteur de son ampleur, de sa gravité, et de son urgence. Reporterre s’est donné pour mission d’informer et d’alerter sur cet enjeu qui conditionne, selon nous, tous les autres enjeux au XXIe siècle. Pour cela, le journal produit chaque jour, grâce à une équipe de journalistes professionnels, des articles, des reportages et des enquêtes en lien avec la crise environnementale et sociale. Contrairement à de nombreux médias, Reporterre est totalement indépendant : géré par une association à but non lucratif, le journal n’a ni propriétaire ni actionnaire. Personne ne nous dicte ce que nous devons publier, et nous sommes insensibles aux pressions. Reporterre ne diffuse aucune publicité ; ainsi, nous n’avons pas à plaire à des annonceurs et nous n’incitons pas nos lecteurs à la surconsommation. Cela nous permet d’être totalement libres de nos choix éditoriaux. Tous les articles du journal sont en libre accès, car nous considérons que l’information doit être accessible à tous, sans condition de ressources. Tout cela, nous le faisons car nous pensons qu’une information fiable et transparente sur la crise environnementale et sociale est une partie de la solution.

Vous comprenez donc sans doute pourquoi nous sollicitons votre soutien. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, et de plus en plus de lecteurs soutiennent le journal, mais nos revenus ne sont toutefois pas assurés. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.monde-solidaire.org/spip...

Contact : coeurheraultsalamane (at) gmail.com

Infos : Collectif de défense de la Salamane agricole
Et Association Salamane

Lire aussi : Salamane : le tribunal donne raison aux opposants

25 juillet 2019
Éradiquer les punaises de lit, une véritable guerre des nerfs
Enquête
23 septembre 2019
Perturber l’aviation, une « escalade dans la radicalité » théorisée par les activistes anglais
Tribune
27 août 2019
Au Camp Climat, plus de militants et plus déterminés
Reportage