Flash-mob contre l’indécent VRP du nucléaire

Durée de lecture : 2 minutes

1er avril 2011 / Agir pour l’environnement et Réseau Sortir du nucléaire



Des militants d’Agir pour l’Environnement et du Réseau Sortir du Nucléaire organisent une flash-mob devant le palais de l’Elysée, vendredi 1er avril 2011 de 14h30 à 14h40 en brandissant plusieurs affiches réclamant au chef de l’Etat de mettre un terme à l’indécente promotion du nucléaire qu’il a osé faire à l’occasion de ses visites d’Etat en Chine et au Japon.


Des militants d’Agir pour l’Environnement et du Réseau Sortir du Nucléaire organisent une flash-mob devant le palais de l’Elysée, vendredi 1er avril 2011 de 14h30 à 14h40 en brandissant plusieurs affiches réclamant au chef de l’Etat de mettre un terme à l’indécente promotion du nucléaire qu’il a osé faire à l’occasion de ses visites d’Etat en Chine et au Japon.

Durant cette flash-mob, Agir pour l’Environnement et le Réseau Sortir du Nucléaire appellent les militants à participer à une minute de bruit afin de couvrir de leurs sifflements les propos honteux du chef de l’Etat, censé représenter les intérêts de la France et des Français et qui ne défend finalement que les intérêts bien compris du lobby nucléaire.

A l’heure où un minimum de retenue est exigé afin de compatir à la douleur des Japonais, au coeur de l’une des pires catastrophes nucléaires que le monde ait connu, Nicolas Sarkozy ose aller vanter les mérites du nucléaire à ceux même qui en sont aujourd’hui les principales victimes.

Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « quatre ans n’auront donc pas suffi à installer Nicolas Sarkozy dans sa fonction de président de la République. A chaque occasion qui lui est donné, il reprend son vrai métier, celui de VRP du lobby nucléaire et ce, quel qu’en soit les circonstances. » Pour le militant écologiste, cette attitude est scandaleuse et inepte.

Cette inaptitude à mesurer la souffrance et la douleur d’un peuple, l’absence totale d’empathie à l’égard du peuple japonais, confine à l’autisme énergétique de la part du président de la République.

Cette attitude du chef de l’Etat est non seulement une insulte aux peuples japonais mais ridiculise une fois encore les Français sur la scène internationale.






Source : http://www.facebook.com/event.php?e...

Complément d’information : Le chef de l’Etat plaide pour l’énergie nucléaire au Japon

25 septembre 2020
Covid-19 : « Elle a bon dos, la science ! »
Entretien
25 septembre 2020
« Lubrizol nous a salis » : un an après l’incendie, des Rouennais témoignent
Reportage
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique