Faire un don
54315 € récoltés
OBJECTIF : 80 000 €
68 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Forum ouvert de l’Union

Durée de lecture : 3 minutes

10 septembre 2012 / par dfg


Samedi 15 septembre 2012 à 9h30, pour un week-end qui, soyez-en sûrs, vous surprendra !

Où : à L’Imaginarium, Plaine Images, 99A Boulevard Descat à Tourcoing.

Quelles solidarités construire à L’Union pour surmonter les crises écologiques et économiques ?

Les friches du peignage La Tossée, de la brasserie Terken, le café « Chez Salah », le canal, les maisons Stéphenson ou la filature Vanoutryve sont les témoins d’un type de développement capitaliste et industriel qui depuis les années 1970 n’en finit pas de mourir. Le système économique dominé par la finance, loin de servir les intérêts du plus grand nombre, détruit de manière exponentielle les ressources naturelles de notre planète tout en accroissant les inégalités et le chômage.

Les villes de Roubaix, Tourcoing, Wattrelos, avec Lille Métropole ont décidé de réaliser sur l’Union un écoquartier en encourageant les entreprises et les promoteurs à s’y investir en innovant. Sacré premier « écoquartier » de France en 2011, L’Union devrait accueillir le CETI (Centre Européen des Textile Innovants), le siège international Kipsta-Décathlon, la Plaine Images, un parc de mille logements ainsi que (c’est l’objectif) de nombreuses entreprises innovantes et autres sièges sociaux.

Alors, le quartier de Union est-il la préfiguration d’un avenir meilleur ?
La crise que nous affrontons depuis les années 1970 et la première crise du pétrole loin d’être seulement économique est une crise de civilisation. La concur- rence mondialisée, la mise en compétition de tous contre tous ont entraîné une crise de confiance qui remet en cause toutes nos institutions publiques et privées : tout le monde est aujourd’hui a priori soupçonné d’agir dans son unique intérêt ce qui en- traîne malheureusement chacun à agir de même. C’est cette grave crise de confiance qui paralyse trop souvent nos projets, qu’ils soient professionnels ou militants.

Avec l’écoquartier de L’Union c’est bien de cet enjeu dont il est question :

• Comment redonner confiance à une population délaissée par un pouvoir économique qui, depuis quarante ans, a ignoré sa capacité d’agir et ses talents ?

• Comment L’Union peut-elle devenir le lieu d’une reprise en main collective et exemplaire de leur destin par les habitants ?

• Comment faire de L’Union l’espace de toutes les transitions qui permettront au plus grand nombre d’imaginer collectivement une autre ville véritablement solidaire et durable ?

Face à cette crise de civilisation, personne ne possède de baguette magique, de solutions a priori. Néan- moins nous croyons que seuls des projets ayant l’am- bition de mobiliser toutes les forces vives des popula- tions auront une chance de réussir. L’Union peut être de ceux-là. D’ores et déjà, nous avons lancé l’idée de créer une « cité régionale de l’histoire des gens du textile ». Elle serait non pas un musée à la gloire de l’histoire de notre agglomération mais deviendrait, sur la base de cette histoire, un lieu privilégié pour qu’habitants et anciens salariés puissent imaginer la création de nouvelles activités et s’y impliquer.

C’est à cette réflexion très concrète que nous vous invitons. Amenez vos idées, vos projets, vos réalisations et votre dynamisme pour ensemble imaginer L’Union et l’univers de demain. Il s’agit créer de nouveaux réseaux locaux de solidarité, de lutter contre les discriminations, de résoudre les conflits de manière non-violente, de repenser, dans une terre d’immigration, l’accueil et l’hospitalité.

Des projets, des idées :

• Relocaliser des fabrications textiles ;

• Produire localement une alimentation saine ;

• Créer des activités de réparation et de réemploi ;

• Construire un habitat écologique partagé ;

• Réduire la place de la voiture ;

• Susciter l’innovation pédagogique dans les écoles environnantes ;

• Renouveler les formes d’accès aux soins.




Source : La Fabrique

Lire aussi : Vers un quartier écologique et populaire à Roubaix

Consulter par ailleurs : Les événements de Reporterre

14 décembre 2019
Les gaz lacrymogènes exposent-ils au cyanure ? Un biologiste l’assure
Enquête
13 décembre 2019
Face au changement climatique, des jardiniers et maraîchers cultivent les semences paysannes
Alternative
12 décembre 2019
La pénible conclusion d’une COP calamiteuse
Reportage


Du même auteur       dfg