Gaz de schiste : la « grande réserve » de NKM

Durée de lecture : 2 minutes

8 avril 2011 / AFP

« Sur la base de ce qui se passe aux Etats-Unis, les choses sont claires, l’exploitation telle qu’elle est proposée n’est pas possible », a dit la ministre de l’Ecologie. Une proposition de loi interdisant le gaz de schiste pourrait être examinée le 10 mai.


PARIS — La ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciuko-Morizet a rappelé vendredi 8 avril sa « grande réserve » sur les projets d’exploration de gaz et d’huile (pétrole) de shiste en France, dont l’interdiction est demandée par plusieurs propositions de loi parlementaires.
« On a une très forte mobilisation des parlementaires, je n’ai pas caché depuis le début ma grande réserve sur ces projets », a-t-elle déclaré sur France Inter.
« Sur la base de ce qui se passe aux Etats-Unis, les choses sont claires, l’exploitation telle qu’elle est proposée n’est pas possible », a-t-elle dit.

La ministre a néanmoins souligné le « risque juridique », si une interdiction était décidée en France, « d’avoir à indemniser » les industriels qui obtenu les permis d’exploration de gaz et d’huile de schiste.

Trois propositions de loi ont été déposées à l’Assemblée pour interdire la recherche et de l’exploitation de ces hydrocarbures non conventionnels, par le groupe PS, le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Christian Jacob, et par l’ancien ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo.
La proposition socialiste doit être examinée le 12 mai.

Selon Les Echos, le gouvernement a décidé de déclencher l’urgence sur celle de M. Jacob, qui serait donc examinée plus tôt. La décision de déclarer l’urgence sur une proposition de loi (ou sur un projet) appartient au Premier ministre. Si cette décision est prise, elle sera annoncée en conférence des présidents, mardi matin, à l’Assemblée, par Bernard Accoyer. La proposition pourrait alors être discutée en séance, lors de la prochaine « niche » parlementaire de l’UMP, le 10 mai.

Des permis d’exploration ont été accordés pour le gaz de schiste au printemps 2010 dans le sud de la France et pour l’huile (pétrole) de schiste en 2008 et 2009 dans le bassin parisien.

A la suite de la forte opposition d’élus et de plusieurs manifestations, les travaux sont suspendus pour le gaz de schiste dans l’attente des conclusions de la mission d’évaluation sur les enjeux environnementaux, début juin.

Pour l’huile de schiste, seuls des forages conventionnels sont autorisés à partir du 15 avril, mais sans fracturation hydraulique, technique de forage cristallisant l’opposition des défenseurs de l’environnement qui dénoncent les conséquences sur les nappes phréatiques.



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une petite faveur à vous demander. Dans une période où les questions environnementales sont sous-représentées dans les médias malgré leur importance, Reporterre contribue à faire émerger ces sujets auprès du grand public. Le journal, sans propriétaire ni actionnaire, est géré par une association à but non lucratif. Nous sommes ainsi totalement indépendants. Personne ne dicte notre opinion. Cela nous permet de couvrir des évènements et thèmes délaissés par les autres médias, de donner une voix à ceux qui ne sont pas audibles, et de questionner les puissants en les mettant face à leurs responsabilités.

Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés. Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et nous laissons tous nos articles en libre accès. Vous comprenez sans doute pourquoi nous avons besoin de demander votre aide. Reporterre emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produit quotidiennement des informations, enquêtes et reportages. Nous le faisons car nous pensons que notre vision, celle de la préservation de l’environnement comme sujet majeur de société, compte — cette vision est peut-être aussi la vôtre.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

Source : http://www.google.com/hostednews/af...

Lire aussi : Deux députés demandent l’abandon des projets d’exploitation de gaz de schiste en France

27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative
27 juillet 2019
Compromis ou radicalité, le mouvement écolo cherche sa stratégie
Enquête
20 juillet 2019
Tour de France : l’équipe Ineos, championne du plastique polluant
Enquête