Je fais un don
OBJECTIF : 55 000 €
31362 €   COLLECTÉS
57 %

Grand banquet contre l’état d’urgence à Paris

Le samedi
20
février




Le 20 février, à partir de 12h30, un Banquet aura lieu sur le parvis du métro Ménilmontant pour rendre visible une opposition joyeuse et affirmée à l’état d’urgence permanent qui nous gouverne. En musique autour de différentes cantines, tables infos et expos, les personnes subissant cette répression prendront la parole.

Dans cette situation inquiétante, il nous paraît important de nous retrouver, de tracer des nouveaux chemins de luttes et de résistance, de ne pas s’enfermer dans les identités qui nous sont assignées, et de trouver une convergence possible entre celles et ceux que le gouvernement voudrait voir muselé-es.

A la tombée de la nuit, le Banquet se métamorphosera en Boum contre l’état d’urgence ! Ambiance carnavalesque : venez masqué-es, déguisé-es, coloré-es, armé-es de vos cotillons et autres confettis. Prenez de quoi faire du bruit, instruments, casseroles, potes, pour célébrer notre insoumission à ce monde qui préfèrerait nous voir silencieux.

Gros son au menu, boissons et cantines, open mic, braseros... Ambiance explosive ! Ramenez de quoi décorer la place, banderoles, affiches !

Avec la participation :

Du Dip Social Klub, Collectif Quartier Libre, STRASS (Syndicat du Travail Sexuel), Les Marmoulins de Ménilmontant, Tabliers Volants, Disco-soupe, Collectif NDDL Ile de France et habitants de la ZAD, collectifs contre les violences policières, perquisitionné-e-s, assigné-e-s, BDS (Boycott, Desinvestissement, Sanctions)...

Nourritures et boissons chaudes/froides le midi et le soir (cantines, barbecue, soupes, thé, café, vin chaud, bières).

Prises de paroles, tables d’informations, expo sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, atelier graff/pochoirs contre l’état d’urgence, musique (fanfare, Open Mic, Mix electro à partir de 19H), et plein d’autres choses !

Plus d’informations sur la page Facebook

- Source : courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : « La constitutionnalisation de l’état d’urgence est un danger mortel pour la démocratie »
THEMATIQUE    Libertés
13 décembre 2017
Vos dons écrivent l’histoire de Reporterre. La voici racontée en BD
Edito
16 décembre 2017
Un plan de sortie heureux pour le conflit de Notre-Dame-des-Landes
Tribune
16 décembre 2017
Dans la forêt des Chambarans, opposants et zadistes poursuivent la lutte contre Center Parcs
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés