Grèce : il faut mettre fin à l’hypocrisie

Durée de lecture : 2 minutes

6 mai 2010 / Daniel Cohn-Bendit


Mercredi 5 mai 2010, les eurodéputés ont débattu, avec José Manuel Barroso, de la préparation du Sommet des chefs d’Etats et de Gouvernements sur « l’espace Euro » du 7 mai. S’exprimant au nom du Groupe des Verts/ALE, Daniel Cohn-Bendit, coprésident du Groupe des Verts/ALE a estimé que :

"Au delà de la responsabilité indéniable de la Grèce et de ses gouvernements successifs face à la crise économique et sociale qui la touche, Il est impossible d’exiger du gouvernement grec de régler son problème de finances et ses difficultés structurelles en trois mois. On ne donne pas le temps à Papandréou de trouver un consensus, et ceci est intolérable. De combien de temps auront besoin la France et l’Allemagne pour changer leurs régimes des retraites ? Nous devons trouver, au niveau européen, un véritable consensus afin de sortir de cette crise.

Je propose par conséquent, et pour tenir compte de manière équilibrée des enjeux financiers et des enjeux sociaux, que le pilotage de l’aide à la Grèce soit réalisé en commun par la DG ECOFIN et par la DG Emploi pour la partie qui relève de l’argent européen.

Et pour la partie relevant du FMI, l’Europe doit exiger l’association de l’Organisation Internationale du Travail. Cette proposition est indispensable pour légitimer l’intervention du FMI, très mal perçue par la population grecque, et pour élaborer un plan d’aide qui tienne compte de l’impact social des mesures proposées qui ne soit pas uniquement centré sur les aspects financiers.

A trop tirer sur la corde en posant des exigences supplémentaires ces derniers jours, les Etats membres ont pris le risque de la casser et de rendre la situation ingouvernable en Grèce comme le montre malheureusement les dramatiques événements d’aujourd’hui.

Enfin, il faut souligner l’hypocrisie de certains Etats membres qui n’hésitent pas à poursuivre le commerce des armes avec la Grèce, comme par exemple la France qui a vendu 6 frégates à 2 milliards et demi, plusieurs hélicoptères, des rafales pour un coût de 100 millions d’euros, et l’Allemagne, elle, a vendu 6 sous-marins à hauteur d’un milliard et cela au cours des deux derniers mois. Afin qu’il y ait plus de transparence, je demande à la Commission européenne et au Conseil de faire un rapport au Parlement européen sur toutes les ventes d’armes effectuées par certains Etats membres de l’UE à la Grèce."




Source : http://web4.ecolo.be/?Cohn-Bendit-i...

Intervention de Daniel Cohn-Bendit en video : http://greens-efa-service.org/media...

Lire aussi : Nous sommes tous Grecs http://www.reporterre.net/spip.php?...

25 juillet 2019
Aux Rencontres de la photographie d’Arles, les murs séparent, la nature relie
À découvrir
21 septembre 2019
Le mouvement pour le climat mise gros sur la désobéissance civile
Enquête
23 septembre 2019
Sous les lacrymogènes, la convergence entre mouvement climat et Gilets jaunes s’est opérée
Reportage




Du même auteur       Daniel Cohn-Bendit