Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Honduras : une oligarchie violente réinstaure la dictature

C’est loin, c’est un petit pays. Mais une des lumières de la démocratie qui s’était allumée en Amérique latine est en train de s’éteindre...


Objet : lettre ouverte au Ministre français des affaires étrangères

Monsieur le Ministre,

Nous souhaitons attirer votre attention sur le coup d’état violent et répressif au Honduras.

Les informations récentes que nous recevons des paysans honduriens de notre mouvement, la Via Campesina, montrent à quel point la situation au Honduras se dégrade jour après jour depuis le renversement du gouvernement démocratiquement élu de Manuel Zelaya, par une oligarchie réactionnaire incarnée par Roberto Micheletti et soutenue par l’armée.

Les observateurs étrangers de la société civile (délégations syndicales ou ONG), qui se sont rendus sur place, attestent de la violence dont font preuve l’armée et la police pour maintenir coûte que coûte au pouvoir leur chef auto proclamé Roberto Micheletti : couvre-feu, répression violente des manifestants, arrestations et détentions arbitraires, personnes disparues… Des témoignages concordants font aussi état de la présence de paramilitaires qui rappellent les tristement célèbres « escadrons de la mort », connus pour avoir liquidé tout opposant pendant les années sombres de la dictature hondurienne.

La semaine dernière, la nuit du 11 août, le bureau de nos camarades paysans de la Via Campesina Honduras a essuyé des tirs d’artilleries et Rafael Alegria, leader paysan et ex porte-parole de Via Campesina, a été emprisonné avant d’être relâché grâce à la pression du mouvement international.

La Coordination européenne Via Campesina, dont est membre la Confédération Paysanne, vient d’envoyer une délégation de deux paysans en solidarité avec le peuple hondurien en résistance. Cette initiative s’ajoute à de nombreuses autres. Chaque jour, des délégations d’observateurs dénoncent de nouvelles atteintes aux droits humains.

Face à cette mise-à-mal de la démocratie, à l’exacerbation des violences faites à la population qui se bat pour le retour du président légitime Manuel Zelaya, face aux risques de déstabilisation politique de la région et face à l’échec actuel des négociations entamées par l’intermédiaire du président du Costa Rica, il est grand temps que la France et ses partenaires européens prennent une position à la mesure des évènements récents.

Alors que de nombreuses initiatives diplomatiques se multiplient, dont la visite de la CIDH (Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme qui dépend de l’Organisation des États américains) au Honduras le 17 août, nous aimerions comprendre pourquoi la France, « le pays des droits de l’homme », reste en retrait.

Nous demandons quelles suites ont été données aux déclarations de l’Union européenne concernant la suspension de « la coopération au développement bilatérale » et quelles sont « les autres mesures ciblées » mises en place pour « rétablir au Honduras la démocratie, le respect des droits de l’homme et l’Etat de droit. »

Il est urgent que l’Union européenne, dont la France, passe des déclarations aux actes pour mettre fin aux violences.

Nous serons attentifs à la réponse que vous apporterez à ce courrier dont nous vous remercions par avance.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Ministre, nos salutations respectueuses.

Philippe Collin
Porte-Parole de la Confédération paysanne

Gilles Lemaire
Membre du Bureau d’Attac France


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende