Journée mondiale anti-5G, à Nantes (Loire-Atlantique)

Durée de lecture : 2 minutes


Le samedi
26
septembre




Communiqué

Comme elle l’a fait les trois premières fois, Nantes manifestera samedi 26 septembre, Place Royale, lors de la 4e Journée mondiale de protestation contre la 5G.

« Le monde d’après » ne peut être la continuation affolée de celui d’hier où les « grandes décisions » sont prises au plus haut par des lobbys et des technocrates sans le moindre souci des populations.

Les propos de M. Jacobs d’Orange dans la presse locale démontrent bien que Nantes est sa maison où il peut faire ce qu’il veut. Plus inquiétant : ses propos sur « l’amélioration de la transition écologique » et « la réduction de notre consommation énergétique de 30 % » relèvent de la plus hasardeuse fantaisie propagandiste. Ce n’est pas du tout ce que pensent nombre de spécialistes, et même exactement l’inverse.

Il faudra bien finir par entendre les médecins de renommée internationale, les entomologistes, les ornithologues, les astronomes, des économistes indépendants – mais aussi des philosophes, des anthropologues, des sociologues – qui s’inquiètent de cette fuite en avant consistant en une expérimentation sur les sociétés et le vivant.

« L’invention d’un nouveau contrat social et écologique pour Nantes », vœu de la nouvelle équipe municipale, nous semble bien contradictoire avec le projet 5G et le monde qu’il annonce. Le politique – comme le contre-pouvoir médiatique bien affaibli sous le poids des lobbys – doivent impérativement sortir de la religion du tout-numérique, de sa sidération comme de ses promesses dangereusement infantilisantes et magiques pouvant conduire à des problèmes sociétaux, sanitaires et environnementaux.

La 5G ne pourrait être « utile » que pour les intérêts industriels, militaires, de contrôle et surveillance des populations. Mais pour les civils ?

Nous nous étonnons de l’absence de réponse de la municipalité à notre demande réitérée de rendez-vous pour savoir ce qu’il en est vraiment du moratoire et réclamons que soit organisé à Nantes un grand débat contradictoire et citoyen, le plus médiatisé possible, sur la ville humaine et respectueuse du vivant que nous voulons pour demain.

Fidèle à l’esprit de la culture et aussi contre-culture nantaise, la Place Royale sera notre agora – lieu de protestation pour un réveil profondément démocratique où le VRAIBAT doit prendre sens en toute transparence, équité et honnêteté.

Association Résistance 5G Nantes
Cercle nantais pour une social-écologie





Place Royale (centre de Nantes) samedi 26 à 15 h

28 octobre 2020
Peste porcine, grippe aviaire… L’élevage industriel, source d’explosions épidémiques
Tribune
27 octobre 2020
La fermeture des frontières place les migrants à la merci du changement climatique
Info
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien