Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

Journée mondiale anti-5G, à Nantes (Loire-Atlantique)

Date
Le samedi 26 septembre 2020

Actions et rassemblement à Nantes le 26 septembre, Place Royale à 15h :

-  banderoles STOP 5G sur les ponts principaux Erdre et Loire
-  rassemblement et distribution de tracts sur la place centrale en lien avec des associations : demande d’un débat contradictoire PUBLIC et médiatisé co-organisé avec la Municipalité
-  actions STOP 5G autour des principales statues de la ville
-  le samedi soir après fermeture : affiches STOP 5G sur les boutiques des opérateurs
-  apposer une affiche ou un logo sur sa porte et derrière ses fenêtres partout en ville

Communiqué

Comme elle l’a fait les trois premières fois, Nantes manifestera samedi 26 septembre, Place Royale, lors de la 4e Journée mondiale de protestation contre la 5G.

« Le monde d’après » ne peut être la continuation affolée de celui d’hier où les « grandes décisions » sont prises au plus haut par des lobbys et des technocrates sans le moindre souci des populations.

Les propos de M. Jacobs d’Orange dans la presse locale démontrent bien que Nantes est sa maison où il peut faire ce qu’il veut. Plus inquiétant : ses propos sur « l’amélioration de la transition écologique » et « la réduction de notre consommation énergétique de 30 % » relèvent de la plus hasardeuse fantaisie propagandiste. Ce n’est pas du tout ce que pensent nombre de spécialistes, et même exactement l’inverse.

Il faudra bien finir par entendre les médecins de renommée internationale, les entomologistes, les ornithologues, les astronomes, des économistes indépendants – mais aussi des philosophes, des anthropologues, des sociologues – qui s’inquiètent de cette fuite en avant consistant en une expérimentation sur les sociétés et le vivant.

« L’invention d’un nouveau contrat social et écologique pour Nantes », vœu de la nouvelle équipe municipale, nous semble bien contradictoire avec le projet 5G et le monde qu’il annonce. Le politique – comme le contre-pouvoir médiatique bien affaibli sous le poids des lobbys – doivent impérativement sortir de la religion du tout-numérique, de sa sidération comme de ses promesses dangereusement infantilisantes et magiques pouvant conduire à des problèmes sociétaux, sanitaires et environnementaux.

La 5G ne pourrait être « utile » que pour les intérêts industriels, militaires, de contrôle et surveillance des populations. Mais pour les civils ?

Nous nous étonnons de l’absence de réponse de la municipalité à notre demande réitérée de rendez-vous pour savoir ce qu’il en est vraiment du moratoire et réclamons que soit organisé à Nantes un grand débat contradictoire et citoyen, le plus médiatisé possible, sur la ville humaine et respectueuse du vivant que nous voulons pour demain.

Fidèle à l’esprit de la culture et aussi contre-culture nantaise, la Place Royale sera notre agora – lieu de protestation pour un réveil profondément démocratique où le VRAIBAT doit prendre sens en toute transparence, équité et honnêteté.

Association Résistance 5G Nantes
Cercle nantais pour une social-écologie

Précisions

Place Royale (centre de Nantes) samedi 26 à 15 h

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende