Journées d’études : Argent, pouvoir et nucléaire

Durée de lecture : 2 minutes

31 octobre 2012 / par villalard


« Argent, pouvoir et nucléaire » : un véritable débat sur le
nucléaire.

Le Réseau Sortir du nucléaire organise ses secondes journées d’études et de propositions lors du week-end des 3 et 4 novembre 2012 à Clermont-Ferrand (Cour des Trois Coquins),
accueillies par la Compagnie Brut de production, sur le thème « Atomes crochus : argent, pouvoir et nucléaire ».

Au programme : conférences, débats... et, en avant-première, la
pièce « L’impossible Procès », qui mettra le nucléaire au banc des
accusés. Ces journées sont gratuites (hors spectacles) et ouvertes à
tous.

Un an et demi après l’accident nucléaire majeur de Fukushima au
Japon, nous souhaitons lancer un véritable débat autour de trois
questions :

1) LE NUCLEAIRE EST-IL COMPATIBLE AVEC UNE SOCIETE DEMOCRATIQUE ?

Cette question a été retenue comme un des axes du programme de
recherche
lancé en 2012 par la mission interdisciplinaire du CNRS.
Après le Grenelle de l’environnement de 2007, le débat sur l’énergie
de 2012 fera-t-il encore l’impasse sur le nucléaire ?

2) UN ACCIDENT NUCLEAIRE MAJEUR EST-IL IMPROBABLE EN FRANCE ?

De nombreux experts, de tous bords, soulignent qu’on ne peut exclure
un
accident majeur. La troupe « Brut de Béton Production », en
association avec le Réseau « Sortir du nucléaire », met en scène un tel
accident dans « L’impossible procès », une pièce de théâtre de trois
heures avec une seconde partie interactive.

3) QUELLE EST L’INCIDENCE ECONOMIQUE ET SOCIALE DU CHOIX DE L’ENERGIE NUCLEAIRE ?

Des chercheurs du CNRS, des militants, des universitaires, viendront
débattre avec le public de cette question essentielle.
Seront présents
entre autres Yuri Bandajevski (professeur de médecine, connu pour ses
travaux sur les impacts sanitaires de Tchernobyl),
Sabina Issehnane
(Maître de conférence en économie, Université Rennes 2),
Yves Lenoir
(physicien, président de l’association Enfants de Tchernobyl Belarus),
Monique Séné (physicienne nucléaire et présidente du Groupe
Scientifique pour l’Information sur l’Énergie Nucléaire),
Bertrand
Méheust (philosophe),
Kolin Kabayashi (journaliste de Days Japan),
Patrice Bouveret (directeur de l’Observatoire des Armements),
Jean-Marie
Matagne (président d’Action des Citoyens pour le Désarmement
Nucléaire) ...

Art, science et politique sont pour nous les trois leviers qui
permettent à une société démocratique de penser son avenir.

................................................................................

POUR EN SAVOIR PLUS : Leliencommun.org.

Vous pourrez aussi trouver ici une base documentaire sur ce thème :
« Argent, pouvoir et nucléaire ».

Le journal « Atomes crochus » présentant les journées d"études est
téléchargeable sur ce lien.




Source : Courriel à Reporterre du Réseau Sortir du nucléaire

Consulter par ailleurs : Les événements de Reporterre

18 novembre 2019
Écolo et anarchiste, une réponse à l’effondrement
19 novembre 2019
Les autochtones brésiliens accusent les multinationales d’incendier l’Amazonie
18 novembre 2019
Gilets jaunes, un an : une féroce répression contre l’union des colères


Du même auteur       villalard