Le quotidien du climat
OBJECTIF :
70 000 €
66933 € COLLECTÉS
96 %
Je fais un don

Julien Balkany veut exploiter le gaz de schiste

1er février 2011 / Sauvons les riches

Le frère de Patrick Balkany, Julien, est candidat à l’exploration des gaz de schiste en France. Un rassemblement s’est produit pour le secourir le 2 février à Paris.


RDV mercredi 2 février 8h (!) devant le 22 avenue de Matignon (8e)

Dresscode Costume (texan) ou casque de chantier selon les goûts

L’encre du texte Grenelle II est à peine sèche (et les décrets toujours en attente) que l’esprit du texte est déjà mort…

Avec les forages des gaz de schiste, on l’enterre définitivement !

Chers à extraire, sales et polluants, dangereux pour la santé, les gaz de schistes et les schistes bitumineux (pétrole) sont le nouvel eldorado des compagnies pétrolières… qui ont obtenu en toute discrétion des permis de forage de prospection sur un territoire équivalent à 10% de la France !

En Ile de France, c’est en Seine et Marne que va démarrer (ce mois-ci !) les forages d’exploration.

Tel un chiffon rouge pour Sauvons les riches, Toreador Resources, dirigée par Julien Balkany (frère cadet) est dans les starting blocks pour faire de la Seine et Marne un nouveau Texas, rempli de derricks et saturé de camions (il faut un ballet de 200 camions par forage), mais avec moins de réserve en eau (puisque chaque forage mobilise 3 piscines olympiques, sans compter les adjuvants et autres produits chimiques).

Sauvons les riches (qui aime bien aller au fond des choses) vous invite à une remise des prix un peu particulière, suivie d’un un forage pédagogique. Objectif : rappeler à nos amis les prospecteurs que la spéculation sur les ressources premières est une valeur qu’ils doivent définitivement abandonner s’ils veulent un jour etre sauvés...

Venir en costume (texan) ou muni d’un casque de chantier.

RDV à 8h au 22 avenue Matignon, Paris, Texas France

............................................

La France, usine à gaz (de schiste) ?

Chers, sales, polluants, destructeurs des paysages et de l’environnement, dangereux pour la santé... les gaz de schistes et les schistes bitumeux sont des aberrations économiques, énergétiques, climatiques et environnementales. Si on ne fait rien, ils nous envahiront bientôt.

Agissons maintenant !

Le gaz de schiste en question

Les Américains l’ont baptisé « shale gas » ; les Canadiens ont opté pour « gaz de schiste ». Avec la hausse des prix des énergies fossiles et leur raréfaction, on assiste à une ruée vers cet or gazeux au Canada, aux États-Unis et bientôt en Europe et en France.

Gaz de Schiste ? Qu’est ce que c’est ?

Le gaz de schiste est un gaz « non conventionnel ». Contenu dans la roche à des profondeurs 2000 à 4000 mètres, son extraction étant trop couteuse, il n’était pas exploité. Il serait présent en très grande quantité sous le sol en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et en Australie. Pour l’extraire, il faut fracturer la roche. Pour cela les compagnies utilisent un mélange de sable ou d’argile, d’eau, et de plus de 500 composés et adjuvants chimiques propulsés à très haute pression avant de faire remonter le gaz à la surface.

Au printemps 2010, Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’Écologie, a octroyé 17 permis d’exploration de gaz de schiste à des groupes tels que Total, GDF-Suez , Schuepbach Energy ou encore Toreador Energy France SCS dans le Sud, l’Est, le Centre et le Nord de la France. D’autres permis seraient en cours d’attribution, au nord de Montélimar par exemple.

La Tour Eiffel transformée en « Tour Pétrole » ?

Tout près de Paris, en Seine et Marne et en Picardie, les compagnies prévoient d’extraire du pétrole et de l’huile des schistes bitumeux pour transformer la « région capitale » en poubelle irrespirable. En tout, c’est une grande partie du territoire français qui pourrait être concerné. D’après les premières infos de TOTAL, c’est plutôt en Ardèche qu’auraient lieu les premiers forages fin 2011, début 2012...

Quels sont les dangers ? Pourquoi Europe écologie – Les Verts se mobilise contre les gaz de schiste ?

Les gaz de schiste et les schistes bitumeux c’est :
- Polluant : pour extraire le gaz de schiste, les compagnies utilisent un cocktail de produits chimiques extrêmement dangereux et dont la composition n’est pas même pas communiquée par les firmes. Une partie de ce cocktail explosif remonte à la surface et rejette du CO2, NOx et d’autres gaz à effet de serre ;

- Sale : les gaz défigurent le paysage, polluent le sol et les nappes phréatiques et détruit des espèces animales et végétales. Les camions qui vont et viennent à longueur de journée pour leur transport produisent des nuisances et du CO2. L’air devient irrespirable et la zone inhabitable ;

- Un déni de démocratie : alors qu’il faut attendre 10 ans et obtenir de nombreuses autorisations pour installer, par exemple, une ferme éolienne, un permis d’exploitation de gaz de schiste et de schistes bitumeux c’est rapide et simple. La population et ses élus locaux sont , encore une fois, méprisées et mise à l’écart ;

- Coûteux : exploiter les gaz de schiste c’est cher. Les lourds investissements qui iront à la recherche et à l’extraction, c’est autant de millions, voire de milliards d’euros en moins pour l’efficacité et la sobriété énergétique, les énergies renouvelables, les modes de transports alternatifs, la relocalisation de l’économie...

- Mauvais pour le climat : Les émissions de CO2 produites par leur exploitation anéantissent tous les efforts et accélèrent de manière irréversible le changement climatique.

C’est pourquoi Europe écologie – Les Verts demande l’arrêt immédiat des prospections et l’abrogation des permis sur l’ensemble du territoire français. Un véritable débat public sur nos choix énergétiques est doit avoir lieu au plus tôt.

Pour vous mobiliser signez la pétition ici :

http://www.petitions24.net/gaz_de_s...

Pour une transformation énergétique verte :

Avec cette usine à gaz de schiste, en plus de son caractère polluant, c’est encore une fois la transformation de notre modèle énergétique qui est remise en cause. La question de notre modèle de développement prédateur est clairement posée.

Face à cela, les écologistes proposent des solutions concrètes, durables et créatrices d’emplois :

- Agir pour la sobriété et l’ef ?cacité énergétique en isolant et rénovant les logements, en réduisant les déplacements en en limitant nos appétits en énergie ;

- Développer harmonieusement les énergies renouvelables (solaire, éolien, biomasse, géothermie...) pour assurer nos besoins et notre indépendance énergétique ;

- Atteindre les objectifs nationaux et internationaux de la France : 3% de réduction des émissions de gaz à effet de serre par an, 20 à 30% en 2020, 20% d’économies d’énergies et 23% d’énergies renouvelables ;

- Sortir progressivement de l’aberration nucléaire, civile et militaire, coûteuse, dangereuse, non-durable et peu créatrice d’emplois

-------------------------------------------



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Communiqué de presse.

Contact : Sauvons les riches

Complément d’information : L’action de Sauvons les riches, à laquelle se joignent le Parti de Gauche et Les Jeunes Verts, a lieu à l’occasion de l’European unconventional gaz summit qui se tient les 1 et 2 février à Paris.

Et le reportage de France Info racontant la manifestation du 2 février au matin

Lire aussi : Le Parti de Gauche en faveur d’un moratoire sur le gaz de schiste

15 décembre 2018
À Paris, les activistes du climat ont ciblé la Société générale, banque fossile
Reportage
15 décembre 2018
L’escargot ne manque pas de prédateurs
Chronique
17 décembre 2018
Les Gilets jaunes à Bordeaux : « Le gouvernement est sourd. Mais on les aura à l’usure »
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       Sauvons les riches