« L’Agent orange : un requiem personnel », projection à Paris

Durée de lecture : 1 minute


Le mardi
3
octobre




Le MAR 03 OCTOBRE 2017 À 21:00
Vente en ligne à partir du 20 SEPTEMBRE 2017

L’Agent orange : un requiem personnel
de Masako Sakata

Centre audiovisuel Simone de Beauvoir / suivi d’un débat avec la réalisatrice
(Agent Orange : A Personal Requiem)
Documentaire l Japon l vostf l 2007
66 min l Couleur l Vidéo
À propos du film

À la fin des années 60, Davis, est envoyé au Vietnam. L’armée américaine déverse des tonnes de défoliant. Après sa mort, sa femme Masako se documente sur l’agent orange. Des médecins et enfants vietnamiens, un ancien combattant témoignent. Aujourd’hui encore la dioxine contamine l’environnement et les corps.

Masako Sakata, née au Japon en 1948, rencontre en 1970 son mari Greg Davis, ancien appelé au Vietnam. Devenu reporter photographe, il meurt d’un cancer à 54 ans, victime de l’agent orange. Elle se lance dans la recherche pour le documentaire « L’Agent orange : a Personal Requiem » sorti en 2007. Après l’accident nucléaire de Fukushima, elle se rend plusieurs fois sur le site, écrit et réalise « Mon voyage sans fin » sur le nucléaire civil et militaire à travers le monde.

Séance suivie d’un débat avec la réalisatrice Masako Sakata et Yûki Takahata, auteure de plusieurs ouvrages sur la société française en japonais.

Source : Courriel à Reporterre




9 juillet 2020
L’étau du tout-numérique se resserre, luttons contre la 5G
Tribune
9 juillet 2020
À Bure, les contrôles d’identité systématiques jugés illégaux
Info
10 juillet 2020
En Allemagne, le militant Loïc Schneider condamné à trois ans de prison
Reportage