L’An 01

27 janvier 2015



« On arrête tout et on réfléchit » : l’utopie joyeuse du Charlie Hebdo des années 1970 au cinéma à Paris mercredi 28 janvier.

A l’invitation de Jacques Boutault, maire du 2è arrondissement de Paris

Agir Pour l’Environnement, en partenariat avec Reporterre, vous convient à une projection exceptionnelle du film « L’an 01 » :

✔️ DATE : mercredi 28 janvier 2015 à partir de 20h ;
✔️ LIEU : à la salle Jean Dame, 17 rue Leopold Bellan, 75002 Paris ;
✔️ MÉTROS : Sentier (ligne 3) ou Réaumur-Sébastopol (lignes 3 et 4) ;
✔️ ENTREZ LIBRE : dans la limite des places disponibles ;
✔️ GRATUIT : participation libre à la sortie ;
✔️ Projection suivie d’une présentation de l’exposition "Prise de Terre, des dessins pour l’écologie"

— 
■ Pourquoi cette soirée ?

Je, tu, il-elle, nous, vous, ils-elles sont... Charlie. Face à l’horreur, par centaines de milliers, des citoyens ont exprimé leur solidarité avec les victimes des attentats de Charlie Hebdo. Mais cette popularité posthume cache mal les ambiguïtés de soutiens qui auraient fait sourire Cabu, Tignous, Charb, Honoré, Oncle Bernard et sa bande.

Ecologistes de la première heure, les dessinateurs de Charlie ont toujours eu la dent dure contre les lobbies militaro-industriels. Productivistes agricoles, nucléaristes, bagnolards, viandards à bandoulière... ils furent nombreux à subir le ton sarcastique des journalistes de Charlie Hebdo ; ceux-là mêmes qui aujourd’hui brandissent comme un seul homme le « Je Suis Charlie ».

Mais qui est vraiment Charlie ? En 1973, le dessinateur et fondateur de Charlie Hebdo, Gébé, réalise un film qui fera date pour son impertinence et son caractère utopique pleinement assumé : L’an 01.

Ce film est emblématique de la contestation des années 70 et questionne des thèmes aussi variés que l’écologie, le refus de l’autorité ou le rejet de la propriété privée et du travail.

Après l’attentat contre Charlie Hebdo, il faut avant tout assumer cet héritage et le faire vivre.

SYNOPSIS

"On arrête tout et on réfléchit." Avec l’esprit de mai 68 d’après la bande dessinée de Gébé, ce film raconte l’abandon joyeux, utopique et à contre-courant de l’économie de marché et de la recherche de productivité à tout prix. C’est le premier jour de l’an 01. Ce film de Jacques Doillon, Gébé, Alain Resnais et Jean Rouch est une illustration de l’esprit de contestation qui agita les années 1970, sur les sujets très variés de l’écologie, du refus de l’autorité, de l’expression de l’amour libre, du rejet de la propriété privée et du travail...

Avec notamment Cabu, Wolinski, Cavana, Coluche, Patrice Leconte...

- ET SI VOUS AVEZ LOUPE LA SOIREE, VOICI LE FILM EN LIGNE




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Charlie Hebdo : un journal intimement lié à l’écologie

Source : Agir pour l’environnement

23 septembre 2016
Une expérience d’agroforesterie en Ile-de-France
Alternative
22 septembre 2016
À Notre-Dame-des-Landes, calmes et déterminés, les occupants de la Zad se préparent à une éventuelle expulsion
Reportage
24 septembre 2016
Initiation au marcottage dans un jardin ensauvagé
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre