Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

L’Etat policier veut interdire les masques

La mninistre de l’Intérieur, Michele Alliot-Marie, veut interdire aux manifestants de porter un masque.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce l’absurdité du projet de décret du ministère de l’intérieur, et de la proposition de loi de plusieurs députés UMP, qui visent à créer « un délit pour le port de cagoules et de tout autre moyen de masquer le visage lors de manifestations ou attroupements ».

En effet, tous les ans, pour l’ « anniversaire » de la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986), des rassemblements sont organisés ( cf http://chernobyl-day.org ) dans toute la France et au delà, et les manifestants portent des masques afin de symboliser les victimes anonyme de l’atome : les millions d’européens contaminés par le nuage de Tchernobyl, les travailleurs intérimaires envoyés par EDF dans les zones les plus contaminées des centrales, les riverains des installations nucléaires, les victimes des bombardements et essais nucléaires, etc.

Le ministère de l’intérieur prétend que son projet de texte ne vise « que » les personnes qui se dissimuleraient le visage « dans le but de ne pas être reconnues » et « de se livrer à des violences ou commettre des dégradations ». Mais il ne s’agit là que de précisions verbales sans valeur juridiques. Une tel texte de décret ou de loi peut être utilisé à dessein pour sanctionner lourdement des manifestants du seul fait de leur engagement.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » étudiera les moyens juridiques pouvant faire annuler tout décret ou loi qui viserait à restreindre le droit de manifester. Le gouvernement ferait mieux de protéger les libertés publiques, en commençant par faire la vérité dans l’affaire de l’espionnage des antinucléaires par EDF.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende