L’Europe continue à soutenir les énergies fossiles

25 novembre 2017

La Commission européenne a publié vendredi 24 novembre une liste des principaux projets d’infrastructures dans le domaine de l’énergie, reconnus comme d’intérêt commun, rapporte l’ONG Les Amis de la Terre. Cette liste, comprenant environ 90 projets d’infrastructures gazières, rend les projets sélectionnés éligibles à d’importants financements publics. « Malgré sa tentative de maquillage du nombre de projets gaziers sélectionnés, l’Union européenne continue de soutenir massivement les énergies fossiles », accuse l’organisation.

A l’occasion de la présentation de sa nouvelle liste de projets d’intérêt commun (PIC), la Commission européenne s’est vantée de réduire le nombre de projets fossiles sélectionnés par rapport à la précédente liste - 53 projets gaziers, contre 77 précédemment. « Or, cette réduction n’est que le fruit d’un regroupement de projets, juge l’organisation. La liste publiée aujourd’hui contient en réalité autour de 90 infrastructures gazières, soit plus que la précédente. Vu le poids des lobbies dans l’élaboration de cette liste, notamment les importants conflits d’intérêts au sein de l’entité européenne chargée de définir les besoins en infrastructures gazières, il n’est pas étonnant de voir apparaître autant de projets gaziers. »

Plusieurs projets sur le territoire français sont reconnus comme d’intérêt commun, dont le gazoduc Midcat/STEP entre la vallée du Rhône et l’est de l’Espagne. Ce projet, d’environ 500 km de long au total et évalué à 3 milliards d’euros, a pourtant reçu un avis négatif de la Commission de Régulation de l’Énergie, estimant que « compte tenu de la capacité du système français à faire face à des crises d’approvisionnement, Midcat n’a pas d’utilité pour la sécurité d’approvisionnement de la France ».




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : L’Irlande décide de ne plus investir dans l’énergie fossile


23 février 2018
Apple, champion de l’évasion fiscale, est débouté de son attaque contre Attac
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
En Chine, l’intelligence artificielle appliquée à l’élevage des cochons
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
La pêche industrielle couvre 55 % de la surface des océans
Lire sur reporterre.net
23 février 2018
L’EPR de Flamanville présente une « anomalie notable » dans les soudures
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
Lyon-Turin : le gouvernement italien reconnait que les chiffres du projet sont erronés
Lire sur reporterre.net
22 février 2018
La justice annule la fermeture des voies sur berge à Paris
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
A Toulouse, les quartiers pauvres sont les plus pollués
Lire sur reporterre.net
21 février 2018
Contre la loi Asile immigration, des citoyens proposent des états généraux des migrations
Lire sur reporterre.net
20 février 2018
Deux insecticides à base de sulfoxaflor suspendus
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Plan « Loup » : 500 loups autorisés, 40 à abattre
Lire sur reporterre.net
19 février 2018
Les journaux les plus subventionnés sont ceux appartenant à des milliardaires
Lire sur reporterre.net
17 février 2018
Algues vertes : l’État français condamné à payer 556.000 euros
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
Les aliments ultra-transformés suspectés de favoriser le cancer
Lire sur reporterre.net
16 février 2018
En Allemagne, la Deutsche Bahn investit 9,3 milliards d’euros dans les lignes de chemin de fer
Lire sur reporterre.net
15 février 2018
Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Energie
23 février 2018
L’action du gouvernement à Bure est-elle légale ? Rien n’est moins sûr
Enquête
22 février 2018
Le gouvernement a évacué les antinucléaires de Bure. Témoignages et réactions
Info
16 janvier 2018
Les pêcheurs parlent : « La pêche électrique, ce n’est plus de la pêche, c’est de la destruction »
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Climat Energie