L’agroécologie enseignée aux futurs paysans‏

Durée de lecture : 1 minute

6 mai 2014 / Midi Libre



Pour sensibiliser les futurs paysans à un autre mode d’agriculture, le lycée agricole de Gignac offre à ses étudiants une ouverture à l’agroécologie. En espérant que cela suscitera des vocations...


« Pour ces futurs professionnels, il est indispensable de penser en terme d’agroécologie, de sensibilisation aux techniques de culture biologique », c’est en tout cas le point de vue de Franck Dugoul, professeur en deuxième année de section aménagement paysager.

Afin de les immerger dans une exploitation qui joue cette carte à 100%, il a emmené ses élèves à l’écodomaine de Vailhauquès. Les propriétaire des lieux, Rédouane Saloul et Isabelle Desplats, les ont accueillis dans cette optique et les ont fait participer aux travaux agricoles dans le plus pur esprit.

Ils ont ainsi « mis les mains dans la terre » et sont passés des travaux pratiques sur le site du lycée à des exercices grandeur nature. Au programme, repiquage de navet et fenouil en plein champs, rempotage de plants de tomate ou encore initiation à une technique de traction animale, la kassine.

« Après avoir vu et participé à la philosophie de Redouane, j’espère que les élèves feront mieux le lien entre ce qu’ils mangent et la qualité des aliments, la manière dont ils sont produits » confie Franck.

L’écodomaine est à la pointe de l’agroécologie et utilise les ressources locales, jusqu’au déchets des élagueurs qui sont par exemple récupérés pour en faire du broyat.

« Si à la fin de cette collaboration, les élèves ont compris qu’il faut nourrir le sol pour nourrir la plante, des choses simples comme ne pas tuer les vers de terre, j’ai tout gagné », résume leur professeur.





Source et photo : Midi Libre

Lire aussi : « L’agriculture biologique peut nourrir le monde »

31 juillet 2020
Un été pour explorer
La vie de Reporterre
31 juillet 2020
Bâtiments qui se fissurent, routes qui ondulent... L’Arctique russe face à la fonte du pergélisol
Reportage
1er août 2020
EN BÉDÉ - L’avion, un secteur qui doit (beaucoup) décroître
Info