L’alliance surprenante des humains et des marais

Durée de lecture : 1 minute

27 février 2017

  • Présentation du livre par son éditeur :

Et si on regardait les étangs et les marais différemment ?

Si on abandonnait un moment la libellule et le ragondin pour nous intéresser à l’homme, cet autre habitant des lieux ?

Dans ces pays aux eaux dormantes, qui apparaissent aux yeux de nos contemporains comme les derniers vestiges d’une nature vierge, les hommes ont, depuis des siècles, prié, pêché, chassé, exploité des produits pour se chauffer, se nourrir et se soigner. Ils s’y sont cachés aussi et ils s’y sont parfois battus.

Ce livre part à la découverte des traces parfois effacées des activités de l’homme. On pénètre dans des espaces de paradoxes, où l’eau véhicule à la fois une méditation sur la mort, l’inexorabilité du temps et une réflexion sur la régénération physique et spirituelle.

Jean-Michel Derex propose une synthèse -la première du genre- sur l’évolution des activités de l’homme dans ces espaces. Fourmillant d’anecdotes, cet ouvrage passionnant et documenté permet de mieux comprendre ces expaces fragiles situés entre terre et eau.

Jean-Michel Derex, docteur en histoire, diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris, est spécialiste de l’histoire de l’environnement, des paysages et des questions d’eau. Il a à son actif plusieurs ouvrages sur l’histoire des forêts, dont celle du bois de Vincennes, du Bois de Boulogne, mais également sur l’histoire des zoos de Paris.



Lire aussi : Cinq questions, cinq réponses, pour comprendre les zones humides
17 février 2020
Exclusif : le kit de Reporterre pour aider les maires (et les citoyens) à devenir écolo
Enquête
17 février 2020
Barbara Stiegler : « Le néolibéralisme est confronté à un mur. Même les élites commencent à douter »
Entretien
8 janvier 2020
En Australie, « même des forêts tempérées partent en fumée »
Entretien