L’écologie dans les quartiers populaires, à Créteil (Val-de-Marne)

Durée de lecture : 3 minutes


Le mardi
18
février




A l’initiative du groupe des écologistes EELV-Créteil et de l’association l’Apom Verte, nous vous invitons à débattre sur la place de l’écologie dans nos quartiers. Découvrir les initiatives et en catalyser d’autres.

Les différents débats verdoyants en cette période d’élections municipales abordent souvent la question de « l’écologie dans les quartiers populaires », un peu comme le nouvel eldorado des pratiques urbaines écolos. Mais cette dernière est abordée, bien souvent, par le prisme de la disqualification notamment en raison de l’absence du substrat populaire lors des marches pour le climat.

Pour changer, nous choisissons ici d’offrir un espace de débat non superficiel afin de visibiliser les luttes, les actions et le travail des habitant.e.s et des associations, en la matière, dans les quartiers populaires. Et les exemples ne manquent pas pour démontrer la capacité des citoyens des quartiers populaires à mobiliser leurs savoirs d’usage, leur compréhension de la société et la politique, leur inventivité et leur volonté d’agir ! A l’instar de l’action « légumes bio dans les quartiers populaires de Marseille »[1], qui nous inspire.

En somme, nous voulons inviter à voir les remarquables initiatives qui y sont portées, pour non seulement démontrer que les habitant.e.s et les associations qui œuvrent localement n’ont pas attendu d’invitation pour se saisir de l’outil émancipateur et fédérateur qu’est la lutte pour l’environnement, mais qu’en plus, ce sont des espaces de production intense d’initiatives écologiques. Lesquelles ont, de surcroît, cette capacité à répondre à des besoins sociaux (économie énergétique, rationalisation alimentaire, prévention santé, création de liens sociaux, etc.) – Est-il besoin de rappeler que dans les quartiers populaires, on surconsomme moins qu’ailleurs et qu’on est souvent « économe » avant d’être « écolo » - tout en faisant la démonstration de forces collectives qui créent du lien et de la solidarité, et qui permettent aux habitants de se réapproprier leur quartier.

Dès lors nous voulons réaffirmer que les quartiers populaires sont un vivier de potentialités, par la capacité de résilience de ses populations, sa dynamique démographique (jeunesse importante), et la force de la mixité socioculturelle ! Aussi, nous soulignerons qu’ici plus qu’ailleurs, la transmission du savoir est largement alimentée par les aînés, notamment migrants, enfants de paysans, qui ont cette connaissance du travail de la terre et étaient, avant l’heure, les pionniers de l’agriculture urbaine, et autre incroyables comestibles !

Le programme :

=> L’alternative végétarienne dans les cantines scolaires* comme réappropriation du combat du « bien manger » pour tous-tes.

*portée par des femmes des quartiers populaires de Bagnolet.

Par Fatima Ouassak[2], politologue, Présidente du collectif Front de Mères.

=> L’agriculture urbaine comme héritage du melting-pot culturel des pays du Sud dans nos quartiers. (Expériences croisées France/Inde* - dans les bidonvilles-).

Par Irfaan Burahee, docteur en géographie urbaine.

=> Les initiatives maraudes dans les quartiers populaires barrage au gaspillage alimentaire.

Avec Dorothée Luquet, Présidente Maraude du Cœur 94, membre du collectif la Cabane.

=> Le Sport Santé dans nos quartiers, levier de la transmission d’une écocitoyenneté au quotidien.
Avec Alban Flacher, Educateur sportif.


Le débat sera animé par Linda Bouifrou, éco-féministe, militante associative et spécialiste de projets de développement (en coopération Internationale), tête de liste EELV à Créteil pour les municipales 2020.

Au plaisir de vous y voir.

Sébastien Montmartin.

A la fin du débat, nous vous offrirons un buffet bio-végétarien et équitable-solidaire.

Uniquement sur inscription (places limitées) :

Soit directement en ligne sur la page de l’évènement : https://www.facebook.com/events/1113136415696638/

ou par email : [email protected]





MAISON DES ASSOCIATIONS DE CRETEIL
1 Rue François Mauriac, 94000 Créteil

2 juillet 2020
Au Kosovo, Serbes et Albanais luttent ensemble pour protéger leurs rivières
Reportage
1er juillet 2020
Les autorités sanitaires minorent la contamination aux pesticides de l’eau du robinet
Info
1er juillet 2020
La stigmatisation du « bobo » tente de disqualifier les luttes écologistes
Entretien