L’impossible procès

Durée de lecture : 3 minutes

1er mai 2013 / par villalard

Le 3 novembre 2015, un Boeing 747 s’est écrasé sur la centrale du Blayais...


« L’IMPOSSIBLE PROCÈS » EN TOURNÉE DU 21 AVRIL AU 27 MAI 2013

Les autorités nucléaires françaises le rappellent : un accident nucléaire pourrait très bien arriver en France. Quelles en seraient les conséquences, et comment mettre en cause les responsables en amont d’une catastrophe atomique ?

Telles sont les questions soulevées par la pièce de théâtre « L’impossible Procès ».
Mise en scène par la compagnie Brut de Béton Production, elle sera prochainement en tournée avec le soutien du Réseau « Sortir du nucléaire ».

L’ACCIDENT

Dans la nuit du 3 novembre 2015, un Boeing 747 de la compagnie Royal Air Maroc immatriculé EICSY, en provenance de Casablanca, vol AT 764, arrivée prévue à Paris Orly à 4h15, s’est écrasé sur la centrale nucléaire du Blayais, située sur la commune de Braud-et-Saint-­Louis, dans le département de la Gironde.

Il y avait à son bord 2 pilotes, 4 hôtesses, 140 passagers dont 2 bébés.

Il n’y a aucun survivant.

SUR SCÈNE, UN TRIBUNAL

Le Président (Patrick Gay-Bellile) mène les débats. Il y a la procureure (Véronique Pilia), l’avocat (Jean-Louis Debard) et le prévenu (Bruno Boussagol).

Une narratrice (Noémie Ladouce) intervient avant chaque acte pour commenter le procès et apporter les informations complémentaires nécessaires à la compréhension de l’histoire.

Le Président ouvre la séance : « Aujourd’hui, samedi 3 novembre 2018, nous jugeons, au nom du Peuple français, l’Industrie électronucléaire française, représentée ici par Monsieur le Très Haut Commissaire à l’Energie Nucléaire Civile, monsieur De Pressac François, Directeur Président du Très Haut Commissariat à l’Energie Nucléaire Civile, pour risque causé à autrui, non assistance à personne en danger, et homicide involontaire ».

Suivent 1h40 d’échanges argumentés (une dizaine de spécialistes se sont investis pour apporter des éléments scientifiques, romanesques et juridiques permettant d’étayer le texte rédigé par Jean-Louis Debard).

Après un entr’acte de 30mn, la séance reprend, mais dans la salle et avec des victimes, témoins et « experts » du nucléaire vivants dans la ville où a lieu le procès. C’est l’occasion de présenter les problématiques et/ou procès qui mobilisent les militants locaux. Les contributions recueillies durant la « tournée » seront publiées ultérieurement.

Ce procès est une tentative de mettre le théâtre au cœur du débat citoyen.

LA TOURNÉE du 20 avril au 28 mai 2013

L’IMPOSSIBLE PROCÈS a été créé à l’occasion des « Journées d’études du Réseau sortir du nucléaire » en novembre dernier à Clermont-Ferrand.

Présenté plusieurs fois, Clermont-Ferrand, Reims, il a clôturé la « Chaine humaine » du 9 mars à Paris.

Puis le tour de France de L’IMPOSSIBLE PROCÈS commencera le 21 avril à Strasbourg, invité par STOP FESSENHEIM, pour terminer le 28 mai à Clermont-Ferrand.

Voir les dates des représentations.

L’Impossible procès

ALISATION : BRUNO BOUSSAGOL
TEXTE : JEAN-LOUIS DEBARD
AVEC : NOÉMIE LADOUCE, VÉRONIQUE PILIA, PATRICK GAY-BELLILE,
JEAN-LOUIS DEBARD ET BRUNO BOUSSAGOL
ET LA PARTICIPATION DE : MARINETTE MINNE, CHRISTIANE THERR
et JEAN-PIERRE MINNE




Source : L’Impossible Procès

Voir par ailleurs les événements de Reporterre

16 novembre 2019
Au Brésil, la marée noire dévaste les côtes et le gouvernement ne fait rien
16 novembre 2019
Radio Bambou - L’étrange voyage de Bambou… à l’intérieur d’un pain !
16 novembre 2019
Les Gilets jaunes ont forcé la mue sociale du mouvement écologiste


Du même auteur       villalard