35 %
Objectif 30 000 €

L’ubérisation du monde du travail n’est pas une fatalité

18 novembre 2016 / Sandrino Graceffa



  • Présentation du livre par son éditeur :

L’intérêt que suscite la question du « travail » est unique aujourd’hui en France et dans l’ensemble du monde occidental. Le contrat social du salariat fondé sur la subordination en échange de protection a-t-il un avenir ? L’emploi salarié et la protection sociale résisteront-ils aux multiples tentatives à l’œuvre visant toujours plus de flexibilité et moins de sécurité ? Est-il vraiment indispensable que tous les travailleurs deviennent des entrepreneurs d’eux-mêmes ?

Alors que le spectre d’une ubérisation croissante du monde du travail apparaît pour certains comme une fatalité, des voix s’élèvent pour expérimenter des alternatives crédibles, notamment au travers du mouvement des communs. Les nouvelles formes de coopératives de travail ouvertes peuvent-elles s’imposer comme un modèle de préfiguration d’une société post-capitaliste ?

Fort de ses expériences de terrain au sein de plusieurs coopératives d’emploi, l’auteur propose une analyse de l’évolution du monde du travail et des pistes sérieuses permettant d’accompagner les changements à l’œuvre dans une perspective de progrès social.

L’auteur — Entrepreneur social et créateur d’initiatives locales, Sandrino Graceffa a occupé plusieurs postes à responsabilité au sein d’associations, de collectivités et d’entreprises.

Spécialiste des nouvelles formes de coopérations entre acteurs économiques, il dirige SMart depuis 2014. Cette coopérative de travailleurs accompagne depuis 1998 quelque 75.000 porteurs de projets dans la gestion de leurs activités professionnelles à travers 32 bureaux dans 9 pays d’Europe, en leur proposant une solution originale pour créer leur emploi salarié en développant leur propre activité économique.


- Refaire le monde… du travail, par Sandrino Graceffa, éditions Repas, 112 p., 10 €.

Source : éditions Repas




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Une entreprise sans hiérarchie, c’est possible
8 décembre 2016
Dans le nucléaire, la transparence est un combat
Enquête
7 décembre 2016
BD : La sale vie de Kim Kardashian - ou les riches et la planète
Info
21 novembre 2016
Trump désigne un climatosceptique, Myron Ebell, comme ministre de l’Environnement
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre