La Garance voyageuse, la revue de botanique qui invite au voyage

29 mars 2017 / La Garance voyageuse



  • Présentation de la revue par son éditeur :

En ce printemps 2017, la Garance voyageuse vous invite au voyage. Voyage sur les océans avec les graines qui flottent à la conquête de nouveaux rivages, voyage en Afrique du Sud à la découverte d’une exceptionnelle diversité floristique. Voyage dans le temps, avec la (re)découverte de pratiques ancestrales de culture de la vigne et, plus loin encore, avec l’histoire de l’évolution racontée par les plantes. Elle vous invite aussi à la réflexion sur notre rapport aux arbres et sur la naturalité des forêts et à vous impliquer pour la défense de celle-ci. Et, pour préparer vos balades en montagne, elle vous offre des clés pour distinguer les espèces d’ancolies. Dans ses rubriques habituelles, échos des sciences, notes de lectures et brèves, vous trouverez de quoi faire le point sur le sujet des plantes « invasives » et de quoi enrichir votre bibliothèque botanique avec quelques flores et dictionnaires, mais aussi des ouvrages à lire au coin du feu, s’il fait frisquet ou pluvieux, pour vous immerger dans la nature par le truchement d’auteurs passionnants.

Au sommaire du numéro du printemps de la revue du monde végétal :

  • Le voyage des graines
    L’eau, formidable vecteur de dispersion
    de Boris Presseq
  • Les vignes mariées aux arbres : une agroforesterie antique
    Petite histoire d’une pratique viticole qui s’inscrit dans la genèse de l’agroforesterie moderne
    de Pierre Sellenet
  • Arbre, emporte-moi...
    de Claude Gangloff
  • Naturalité et féralité : la nature en liberté
    La nature change : laissons-la faire
    de Jean-Claude Génot
  • Le royaume floristique du Cap en Afrique du Sud
    A la découverte de l’exceptionnelle diversité végétale de cette région
    de Carole Sutty
  • Chroniques végétales. Cycle 1 : L’histoire vue par les plantes
    de Serge D. Muller
  • Détermination : les ancolies
    de Pierre Gros

  • La Garance voyageuse n°117, printemps 2017, 8,5 €.

Source : La Garance voyageuse




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
22 septembre 2017
Les femmes restent exclues de la politique
Tribune
21 septembre 2017
Les 3 moyens par lesquels le Ceta va dégrader l’environnement
Info
21 septembre 2017
Bure : « En Meuse, nous vivons sous occupation militaire »
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre



Du même auteur       La Garance voyageuse