La Transe-forestière, convergence et fête des mobilités actives en forêt de Sénart (Essonne)

22 mai 2016



Dimanche 22 mai « Convergence et Fête des mobilités actives » :
Centre de loisirs, rue du bas de Champrosay (Draveil-91) à partir de 12H30

Les débats sur la transition énergétique qui ont animé la Conférence sur le Climat en décembre 2015 à Paris (COP21) assurent la continuité aujourd’hui avec nos préoccupations de modes de déplacement en conformité avec les orientations de réduction de gaz à effet de serre.

Que cela soit dans des actions liées aux mobilités douces, aux déchets, à l’agriculture périurbaine, d’éducation ou d’économie circulaire, les citoyens poursuivent l’objectif de soutenir une démarche respectueuse de l’environnement qui induit une évolution de société.

L’événement de la Transe-Forestière « convergence à vélo, à pied » s’inscrit dans ces temps d’échange autour de la transition écologique sous l’angle des solutions de transports en invitant par cette rencontre le ‘grand public’ et les initiateurs de ce projet collectif.

Pour que la COP21 ne soit pas une finalité, mais une continuité, la Transe-Forestière réunit le 22 mai 2016 les acteurs du changement, qui à travers leurs pratiques font avancer l’accessibilité aux transports écologiques, et encouragent la concrétisation de décisions publiques à l’échelle de notre territoire essonnien. Les services urbains multi-mobilité doivent permettre aujourd’hui de diminuer les consommations de CO2 ; sur du long terme (en 2030), cette politique de déplacements visera les moins 50% d’émissions de gaz à effet de serre. Les collectivités locales ont pour mission d’investir en faveur des déplacements alternatifs aux véhicules motorisés, comme le vélo qui réunit les avantages d’être pratique, bon pour la santé, bon marché et d’assurer la ponctualité.

Traiter la question de la mobilité en zone péri-urbaine conduit à introduire la question sociale de l’accessibilité aux transports divers et complémentaires, le vélo ne représentant que 3% des déplacements en Île-de-France. Les personnes qui connaissent des difficultés de mobilité pour leur emploi doivent être facilitées pour leur accès aux transports en commun ou par des offres de solidarité aux transports (inclus motorisés, véhicules électriques).

L’événement Transe-Forestière au sein d’un environnement privilégié (la forêt de Sénart) propose d’accompagner les choix politiques d’évolution dans l’aménagement de nos territoires. Aujourd’hui, cette thématique trouve un écho dans les espaces urbains-métropolitains et encore injustement répercutée dans les milieux péri-urbains au sein desquels nous cheminons au quotidien.

Euro-véloroute, vélo-école, ateliers de réparation participatifs, découverte du patrimoine et sensibilisation à l’environnement ? L’organisation de la Transe-forestière offre des solutions collectives de coopération pour faire avancer des alternatives aux transports polluants et excluant.

Pour aller plus loin > Enjeux des mobilités actives, analyse et propositions : http://transe-forestiere.org/enjeux-mobilites-actives-territoire/

Itinéraires, partenaires, animations, boites à outils : http://transe-forestiere.org/

Source : courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
28 septembre 2016
La ferme où les handicapés mentaux se font paysans
Alternative
28 septembre 2016
Parce que la vie est éphémère et que la beauté se fait rare, manifestons notre bonheur
Chronique
29 septembre 2016
Au Brésil, chaque semaine un défenseur de l’environnement est assassiné
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre