Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 12 000 donateurs

Soutenir Reporterre

Là-bas


Le n°5 de Là-bas est paru.

SOMMAIRE :

Grand angle : Le tourisme solidaire

L’éco-tourisme, le volon-tourisme, le tourisme solidaire… Autant de termes pour qualifier un concept en vogue : celui de combiner vacances et aide humanitaire, et donc de voyager utile. Le risque ? Que les pays en développement deviennent d’immenses parcs d’attraction où illusions et bons sentiments riment avec profits.

Avec en éclairage notre reportage au Cambodge sur les orphelinats factices. Pierre Yves, français venu à Pnomh-Penh pour tenter d’être utile, s’engage comme volontaire pour la NCCO, une ONG locale de recueil des orphelins. Il donne des cours aux enfants, aide au fonctionnement de l’association, récolte des dons… Puis commence à creuser les choses, et s’aperçoit que tout cela n’est fait que pour enrichir le propriétaire de l’association, et que certains enfants ont toujours leurs parents.

Zoom sur…. Les people de l’humanitaire

Donner son image pour une noble cause semble être presque un passage obligé pour les grandes stars. Mais pour quel intérêt exact ? A qui cela profite-t-il ? Les peoples initient-ils réellement une prise de conscience auprès du grand public ? Les stars sont-elles sincères dans leur engagement ou se contentent-elles d’entretenir leur image ?

Avec également un zoom sur l’engagement de Tiken Jah Fakoly pour le Sahel, et des portraits de stars engagées : Sean Penn, Angelina Jolie, George Clooney, Lilian Turam, Annie Duperey, Zinedine Zidane…

Ailleurs si j’y suis : Revenir au Rwanda

Le génocide est encore dans toutes les mémoires, et pourtant le Rwanda est présenté comme une success-story économique. Dans ce contexte, comment les ONG présentes travaillent-elles ? Comment envisagent-elles l’avenir ?

Avec également le portrait de Maggy Barankitse, une burundaise qui a ouvert un orphelinat pour recueillir toutes les victimes du génocide (Hutues et Tutsies) suite au génocide, et a développé de multiples activités d’aide depuis lors.

Perspectives : La taxe sur les transactions financières pour les nuls

La taxe sur les transactions financières a été votée en février dernier à l’Assemblée nationale. Elle s’appliquera en France à compter de début août, mais le gouvernement espère l’étendre rapidement à un groupe pionnier d’une dizaine de pays européens. En quoi consiste cette taxe ? Quels en sont les enjeux ?

Ils s’engagent : Les cadeaux solidaires

Depuis une dizaine d’années, plusieurs ONG proposent des cadeaux solidaires. Une formule ludique pour attirer de nouveaux donateurs. Derrière le coup marketing, cette offre apporte-t-elle des retombées significatives ?

Images rapportées : Une prison auto-gérée

Dans la prison d’Antanimora, située dans la capitale malgache, 2 600 détenus sont abandonnés à leur sort. Pas de soins, ni de vêtements, ni d’éducation, pas même de surveillants. L’État ne dispense qu’une seule chose : une ration de manioc bouilli par jour. Tout le reste est géré par les détenus eux-mêmes. Même la surveillance.

Trajectoires : Oliver Percovitch, président du Skateistan

On peut être australien, champion de skateboard, et atterrir par hasard à Kaboul. Vouloir y éduquer les enfants des rues via la pratique du skate est beaucoup moins évident à imaginer, surtout sans moyens ni appuis. C’est pourtant ce qu’a réussi Oliver Percovitch.


📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende