La biodiversité, un mot aussi précieux que la liberté

Durée de lecture : 1 minute

22 mai 2009 / Hubert Reeves



Mes amis de la Ligue ROC m’ont dit : « Le 22 mai, c’est la Journée mondiale de la biodiversité ».

Spontanément des vers d’Eluard se sont imposés :

"Liberté

Sur mes cahiers d’écolier

Sur mon pupitre et les arbres

Sur le sable sur la neige

J’écris ton nom

..."

Si, en 1942, Eluard écrivait Liberté, en cette année 2009, j’ose écrire :

Biodiversité ...

Sur la jungle et le désert

Sur les nids sur les genêts

Sur l’écho de mon enfance

...

Le poème, écrit en temps de guerre, fut largué en milliers de tracts sur la France occupée. Il célébrait ce qui manquait le plus : la Liberté. Il fallait gagner la guerre. Heureusement, ce fut le cas. Aujourd’hui, la liberté ne nous manque plus ici. Pourtant nous sommes encore en guerre, une drôle de guerre, celle que nous menons contre la nature donc contre nous-mêmes. Cette fois, si nous gagnons, nous sommes perdus.

Biodiversité est donc un mot qu’il faut rendre aussi précieux aux humains que le mot Liberté . C’est un mot à célébrer, à faire aimer pour laisser à la Biodiversité la Liberté de se déployer. Et le message doit faire le tour du monde. Car le monde entier est concerné.





Source : http://www.roc.asso.fr/actu/new_new...

19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
19 septembre 2020
Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Info
18 septembre 2020
Avec le projet de contournement de Montpellier, la voiture reste reine
Reportage




Du même auteur       Hubert Reeves