La chaine humaine contre le nucléaire se prépare activement

Durée de lecture : 3 minutes

24 janvier 2012 / Réseau Sortir du nucléaire



Le 11 mars, des milliers de citoyens se retrouveront pour former une chaîne humaine contre le nucléaire. Ils espèrent former une chaîne de pus de 200 km de long. Car « un bulletin de vote ne suffira pas pour forcer nos gouvernants à engager la nécessaire transition énergétique, »


Depuis plus de 6 mois, des chaines humaines locales en Rhône-Alpes et PACA rassemblent plusieurs milliers de personnes. Ces événements ont un objectif : créer une réaction en chaîne et sensibiliser pour la grande Chaîne Humaine du 11 mars 2012, qui verra plusieurs dizaines de milliers de citoyens relier Lyon et Avignon, pour dire ensemble « sortir du nucléaire, c’est possible ! »

Réagir ensemble pour sortir du nucléaire

Le 11 mars 2011 débutait la terrible catastrophe nucléaire de Fukushima. À ce jour, les réacteurs éventrés continuent d’exposer des millions de Japonais à la radioactivité et de contaminer le pays pour des milliers d’années.

Un an plus tard, le 11 mars 2012, tous les citoyens auront l’opportunité de réagir ensemble pour dénoncer le risque de catastrophe nucléaire en France et dire haut et fort leur volonté que la France saisisse l’opportunité écologique et économique de la transition énergétique. D’autres pays européens sortent du nucléaire, alors pourquoi pas nous ?

De Lyon à Avignon, une grande chaîne humaine dans la région la plus nucléarisée d’Europe

Une forte majorité de Français souhaite la sortie du nucléaire. Mais un bulletin de vote ne suffira pas pour forcer nos gouvernants à engager la nécessaire transition énergétique, qui nous libèrera de notre dépendance au nucléaire et aux énergies fossiles. Le rapport de force doit être visible... sur plus de 200 km !


C’est en descendant dans la rue, en se mobilisant par dizaines de milliers, que les Allemands ont obtenu une décision de sortie du nucléaire d’ici 2022, alors même que leur chancelière est favorable à l’atome. S’indigner, oui, mais surtout se rassembler : c’est en étant nombreux que nous sommes forts.



De nombreuses organisations, personnalités, artistes (Les Ogres de Barback, Karpatt, Marcel & son Orchestre, Les Hurlements d’Léo, Le Peuple de l’Herbe…) nous ont d’ores et déjà rejoints et apporté leur soutien pour la grande chaîne à venir. Au niveau international, des chaînes humaines sont prévues pour le 11 mars 2012 dans plusieurs pays : Brésil, Allemagne, Japon, Suisse...

Des dizaines de chaînes humaines locales pour une mobilisation sans précédent

Depuis le mois de mai 2011, pour lancer la dynamique de la grande Chaîne Humaine à venir, des citoyens de la vallée du Rhône se sont mobilisés pour organiser des chaînes humaines dans plusieurs villes de la région. À Montélimar (26), Bourg-Saint-Andéol (07), Die (26), Romans (26) , Tournon-sur-Rhône (07), Aubagne (13), Valence (26), Avignon (84), Lyon (69), Saint-Étienne (42)... à chaque fois, des centaines de personnes de tous horizons se rassemblent avec la ferme intention de faire changer les choses.

Ce dimanche 22 janvier, ce fut au tour des Grenoblois de se donner la main. Un millier de citoyens souhaitant le développement des alternatives au nucléaire se sont retrouvés, avant d’investir le centre-ville dans la bonne humeur et une ambiance familiale.



D’autres chaînes humaines sont encore à venir d’ici au 11 mars, pour se préparer au mieux à cette journée et faire connaître l’événement. Partout en France, des départs groupés s’organisent pour rejoindre le parcours de la chaîne le jour J et de nombreux événements seront organisés le 11 février (Journée des Alternatives à Paris, Chaîne Humaine à la centrale de Belleville et à Lons-le-Saunier...) en préparation de la chaîne du 11 mars.


Ensemble, nous pouvons faire de cette chaîne humaine une mobilisation historique et le virage essentiel pour une décision de sortie du nucléaire !






Source : Communiqué de presse du Réseau Sortir du nucléaire

Photo : Couleur

Complément d’infos : Chaîne humaine

Ecouter aussi : Pourquoi une chaîne humaine contre le nucléaire le 11 mars prochain ?

22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage




Du même auteur       Réseau Sortir du nucléaire